7.5/10

Elle et Lui - Kare Kano

Kare Kano est un grand classique du shôjo, datant déjà d'une dizaine d'années, mais dont les ingrédients de base lui garantissent un intérêt encore d'actualité de nos jours, et ce malgré le graphisme vieillissant et le coté romantique très fleur bleue.

De l'extérieur, Miyazawa est une fille parfaite, aussi bonne en cours qu'en sport, belle et douée, réussissant tout ce qu'elle entreprend et bien entendu admirée par tous. Seulement, une fois chez elle Miyazawa enlève son masque et redevient la fille orgueilleuse et désorganisée qu'elle est en réalité, pour le plus grand cauchemar de sa famille.
Elle et Lui - Kare Kano
Elle et Lui - Kare Kano
Toute cette mécanique se dérègle le jour où Arima apparaît. Ce garçon de bonne famille se révèle être lui aussi parfait en tout point, le naturel en plus. Tout de suite, c'est la guerre entre les deux, la guerre froide du moins, pour Miyazawa, qui tout en prenant soin de soigner les apparences, s'acharne à doubler Arima sur tout les domaines quels qu'ils soient. Seulement, Arima tombe peu à peu amoureux de Miyazawa sans se rendre compte de la perfidie de son caractère. Tout bascule le jour où le jeune garçon découvre la face cachée de la fille qu'il aime.

Il existe de nombreux mangas traitant d'histoires d'amour diverses et variées, pour tout age et tout sexe. Dans chacun de ces registres, la qualité n'est pas forcément au rendez-vous, non que le sujet soit mauvais, mais plutôt qu'il est toujours très aisé de choisir la facilité dans une histoire d'amour, en faisant par exemple appel aux sentiments du lecteur. S'il fallait adresser une critique aux shôjos (outre leur mocheté latente), ce serait de chercher constamment à émouvoir un public facile par les mêmes artifices plutôt que de tenter une approche habile du sujet.
Le fait est qu'il serait bête de chercher à condamner toutes les histoires d'amour sous prétexte que le sujet est trop enfantin ou autre. Ce serait faire preuve d'insensibilité mal placée, comme Kare Kano en est la preuve.

Traité très largement sous l'angle de l'humour, cette histoire d'amour repose sur le fait que les deux personnages se découvrent perpétuellement, qu'avec le temps, ils se rendent compte qu'ils ne font que commencer à se connaître. Le lecteur, quant à lui ne s'ennuie pas grâce à la personnalité quasi psychotique (qui ne va pas sans une critique appuyée de la notion d'élève modèle au Japon) des deux héros.
Chose rare dans un manga, on assiste à des chapitres entiers construits sur des idées de mise en scène parfois assez osées, stimulant assez bien l'intérêt d'une idée de base qui perd par contre assez vite de son souffle (pas de scénario à rallonge : on sent ici que l'auteur va droit au but).

Il n'empêche que Masami Tsuda n'échappe pas au terrible piège des scènes lourdes, des explications laborieuses là où les dessins feraient très bien l'affaire. Kare Kano est un manga pour jeune public, il faut donc s'attendre à ce que le lecteur soit pris par la main et guidé tout au long de l'histoire. Cette dernière reste donc très linéaire et simple, mais agréable car jamais on n'a cette impression d'être pris pour un imbécile, et ce malgré le vide constant des dessins et l'aspect vieillissant du trait, car ils semblent soignés, bien plus en tout cas que chez un Togashi.

Jouant la carte de l'humour délirant, tout en gardant une cohérence et une maîtrise de son sujet, Kare Kano est un classique du manga, d'une qualité indiscutable.

A découvrir

Maffia School

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    17/06/2007 à 19h17

    Répondre

    manga superbe presque mon préféré










    super manga presque mon préféré!!


     

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques