7/10

13 Vies, une vision du Japon

Des quotidiens paraissant sans relief, des histoires se révélant profondes et intenses, des portraits de monsieur Toulemonde frappants de réalité et d'audace, une vision alternative de la société dépeinte en treize portraits sans aucun rapport, excepté le fait d'être nippon...

Sa propre histoire... Des histoires, des remords, des souvenirs, des joies, des peines, des oublis, des idées qui ressurgissent, des rêves inaccomplis, des blessures cicatrisées, d'autres encore ouvertes... Des quotidiens paraissant sans relief, des histoires se révélant profondes et intenses, des portraits de monsieur Toulemonde frappants de réalité et d'audace, une vision alternative de la société dépeinte en treize portraits sans aucun rapport, excepté le fait d'être nippon. Tous ces salarymen, les fameux actifs japonais, sont analysés sociologiquement sous des angles d'approches étonnants pour un anime. La réflexion poussée oblige le spectateur à devenir un acteur à part entière en l'impliquant dans un monde qu'il ne connaît que trop bien mais avec force et maestria. 13 Vies, une vision du Japon mérite le détour même si la technique n'est pas à la hauteur des espérances.

13 Vies... Mieux qu'un chat

Aussi hétérogène, impossible ! Aucun épisode de 13 Vies ne ressemble à un autre, la série se renouvelle en permanence avec des intrigues sous forme de one-shot apportant toutes une pierre à l'édifice introductifs de la vie quotidienne japonaise faite de respect et tradition mais aussi de modernité et nouvelles règles de vie. Des acteurs provenant de professions aussi diverses que boxeur professionnel, avocat ou gardienne de prison sont toutes à l'origine d'un drame observable dans la vie de tous les jours. Ce n'est pas tant dans le registre du spectacle et des rebondissements que joue la série mais bien dans la manière de traiter ces différentes intrigues avec intelligence et subtilité.

Avec des flash-back s'intégrant dans le présent morne de personnages traînant leur blues derrière eux, 13 Vies se permet de bénéficier d'une marge de manoeuvre importante pour développer une intrigue dont les informations s'accumulent de manière ordonnée grâce à une narration claire même si parfois lente, voire manquante de pêche. Les silences font partie intégrante de la série pour s'intéresser à l'expression des personnages, l'ensemble est basé sur des répliques plutôt que sur des actions. Ni coups de feu, ni extra-terrestres mais plutôt accidents de la route ou domestique, le quotidien est l'élément moteur d'une histoire. Pour donner vie au manga de Masao Yajima, le couple de réalisateurs de 13 Vies ne s'est pas doté de moyens techniques exceptionnels mais prouve qu'il n'en faut pas énormément pour rendre un anime intéressant du moment que le scénario est à la hauteur. La trame récurrente consiste à découvrir un protagoniste cachant derrière lui un secret inavouable et qui va se motiver pour effacer ses remords et atteindre la rédemption. Un thème original démontré en treize exemples.

Remords et rédemption

Techniquement, la série n'est pas à la pointe de la technologie et présente une réalisation sans fioritures, presque qualifiable de « cinéma d'auteur », soit avec un minimum de plans recherchés. Le minimum syndical question innovation, l'essentiel se concentre sur les personnages, leurs réactions et leurs émotions. L'animation est correcte avec une fluidité toute relative dans les mouvements car les personnages évoluent souvent dans des plans fixes à la suite de leur réflexion. Les couleurs sont légèrement fades mais le chara design travaillé compense légèrement le manque de moyens. L'ensemble se déguste avec attention car appréhender un nouvel univers à chaque épisode n'est pas évident, les intrigues sont touchantes mais elles marqueront plus ou moins le spectateur selon son âge et sa condition sociale.

13 Vies, une vision du Japon se révèle intéressant d'un point de vue sociologique et permet d'approcher la condition humaine contemporaine sous l'angle de problèmes du quotidien auxquels tout être humain se retrouve confronté dans sa vie. Sa propre histoire, vous connaissez le topo...

Partager cet article
A voir

Rough

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques