6/10

Delcourt - Mist Gear Blast - Prêt à tout exploser ?

Une jeune fille intrépide, un brouillard tueur et des monstres géants ! La recette parfaite ?

Un article pour deux tomes car après tout, Mist Gear Blast est une « série complète » de deux tomes. Hajime Tanaka va nous compter une histoire qui va devoir être efficace et il est accompagné de Yoichi Amano pour le dessin. Cela dit, Mist Gear Blast n'est pas seulement un manga. C'est en fait un roman, un jeu vidéo (sur mobile) et un manga ! Du coup, qu'avons-nous au programme de ces deux tomes ?

Mist Gear Blast, le manga, raconte les premiers pas de Nagi qui vivait sous terre depuis sa naissance. En effet, depuis le « jour du purgatoire », la terre est envahie d'une brume toxique qui tue ou corrompt les êtres vivants. Seule solution pour le village de Nagi, vivre sous terre. Mais la jeune fille ne veut pas rester terrer : elle veut sauver son village qui commence à ne plus être étanche (cela a tué sa maman) et elle veut explorer le monde ainsi que retrouver son papa qui a disparu en tentant lui aussi de sauver le village (et sa femme).


DR.

 

Une quête initiatrice pour la jeune fille qui coche les cases d'un héros de manga pour la jeune : optimiste, force surhumaine, acuité des sens, innocence… Elle sera donc intégré à une équipe de « sauveur » qui vit en dehors du village, dans une autre ville. On aura alors un mentor aussi mystérieux, que fort, que fantasque… Là encore un classique et pour les amateurs d'équipe à la Naruto ou la Bleach, on aura d'autres équipes avec des chefs et des lieutenants jouant sur toutes les cartes possibles d'un manga : du bourrin, du psycho, du surdoué, etc.

Alors c'est classique mais cela fonctionne car mine de rien, le monde de Mist Gear Blast donne envie de l'explorer et chaque personnage a une petite histoire sympa comme le lieutenant de l'équipe de Nagi. Et entre ces moments, nous avons des bastons contre des monstres géants avec ce qu'il faut d'héroïsme et de phase d'entraînement. Mais le manga, avec ces deux tomes, ne parvient pas à développer le « groupe de méchant de l'ombre » comme il faut et nous devons nous contenter d'un gros cliché et nous restons sur notre faim. Idem pour le « grand plan contre la brume » où l'on nous dit juste « la moitié périra mais ceci est une autre histoire… ».

C'est bien le côté frustrant de Mist Gear Blast qui même en incluant les romans ou le jeu aurait pu se décliner en 10 tomes pour moins nous laisser sur notre faim et nous faire comprendre qu'il faut aller voir le roman. Ce manga a donc un côté « je lis ça vite fait » et je vais passer au plat de résistance ailleurs. Dommage car visuellement, j'avais accroché à cet univers et que les batailles envoyait du lourd. Un gros potentiel mais je reste trop sur ma faim pour pleinement profiter de ces deux tomes.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques