4/10

A Fleur de Peau

Un shôjo de plus dans les rayons. Pas grand-chose d'autre à signaler...

À douze ans, Natsume, jeune fille populaire et un brin superficielle, quitte Tokyo - contrainte et forcée - ainsi que son travail de jeune mannequin pour suivre ses parents à la campagne. D'abord déprimée, elle finit par faire la connaissance de Kôichiro, un garçon envoûtant qu'entoure une aura de mystères. A son contact, elle commence à prendre conscience de sa propre singularité. Mais tandis que Natsume est subjuguée par son camarade, celui-ci l'ignore superbement devant les autres. Bien décidée à ne pas rester dans l'ombre, elle fera tout pour reconquérir la position de leader qu'elle avait autrefois. Débute alors une étrange parade, mêlant séduction et domination, entre ces deux êtres à fleur de peau...

A Fleur de Peau
A Fleur de Peau
George Asakura (Piece of Cake) s'offre aux yeux des lecteurs dans un nouveau shôjo manga dans lequel s'étale une relation amoureuse collégienne des plus classiques. A Fleur de Peau présente deux personnages totalement différents : Natsume, la plantureuse jeune fille modèle mannequin à ses heures perdues et Kô le garçon charismatique avec un talent sans pareil pour les bêtises méchantes. A la manière de Saruyama !, deux personnages que tout oppose vont se réunir pour former un couple dans lequel les choses ne sont jamais simples. Seulement ici, l'ambiance est plutôt orientée vers le drame que l'humour. Si le couple se trouve rapidement réuni, un mystère entoure la véritable nature et la famille de Kô, Natsume cherchera à l'éclaircir tout en essayant de se révéler aussi charismatique que son ami... Clôturé dès le départ, le scénario n'offre pas de réelles possibilités d'évolution au titre, A Fleur de Peau parlera essentiellement de cette relation, ses hauts et ses bas dans un environnement écolier. C'est peu et cela risque rapidement de devenir redondant...

Asakura n'avait pas marqué les esprits avec son précédent opus et l'on comprend mieux pourquoi désormais. Son trait se révèle particulier avec un chara design présentant des personnages aux yeux immenses et une certaine latence dans l'ensemble des caractéristiques graphiques (aaargh ! Des trames horribles !). Cependant, notons un véritable effort sur les décors.

A Fleur de Peau ne permettra sans doute pas à Akata de retrouver un nouveau fer de lance shôjo. Son sujet trop commun et son manque d'application dans un grand nombre de domaines n'en font qu'un titre supplémentaire dans les rayons...

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques