6.5/10

Akumetsu T.2


C'est parti ?
Un mois pour assainir l'économie et la politique du Japon ! Tel est le défi qu'Akumetsu a lancé au premier ministre Murase. Pour l'y aider, le justicier, après s'en être pris à un ex-politicien véreux, est bien décidé à faire d'une pierre deux coups : il veut délivrer la ville de son chef de la police en même temps que de sa principale bande de voyous. Et ce n'est encore que le début… Mais un homme seul peut-il suffire à faire changer tout un système ?

La violence continue encore et encore dans ce deuxième volume d'Akumetsu qui commence à apporter un élément de réponse à la question que tout le monde se pose : comment fait Shô pour survivre à chaque fois qu'il explose ? Evidemment, je ne dirais rien même sous la torture et il vous faudra lire le volume pour le savoir. On découvre aussi l'origine du nom Akumetsu qui n'est pas auto-attribué puisque c'est le premier ministre japonais lui-même qui l'a donné à l'alter-ego de Shô lors de leur rencontre. De plus en plus, on se rend compte que le personnage principal est loin d'être quelqu'un de bien. Il est poussé par des idées qui sont "nobles" mais sa manière de faire et surtout, l'égoïsme qui le pousse à agir (il a ses propres raisons pour vouloir renverser le système) font qu'il reste loin des héros vertueux auxquels on est habitué. 

Akumetsu continue donc sur un assez bon départ. Même si, pour le moment, on a plus le droit à un déferlement de violence et de critiques contre un système très similaire à celui qu'on connaît qu'à une vraie réflexion de fond. Cependant, la série a piqué mon intérêt et j'ai plutôt envie retourner. 

A découvrir

Kuroko's Baket T.9

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques