6/10

Alive

Imaginez qu'un jour vous soyez promis à une mort certaine mais qu'à quelques minutes de votre exécution une échappatoire à la fin de votre vie survienne, hésiterez-vous à saisir cette chance ? A priori le choix paraît évident mais imaginez aussi que cette chance ne soit pas gratuite, l'accepteriez-vous sans connaître ce qui vous attend en retour ?

Imaginez qu'un jour vous soyez promis à une mort certaine mais qu'à quelques minutes de votre exécution une échappatoire à la fin de votre vie survienne, hésiterez-vous à saisir cette chance ? A priori le choix paraît évident mais imaginez aussi que cette chance ne soit pas gratuite, l'accepteriez-vous sans connaître ce qui vous attend en retour ? Vivre ou mourir, il faut choisir ! Choix cornélien pour le moins et risque de voir la situation dégénérer au pire. Alive est un one-shot qui permet de développer ces thèmes dans une ambiance insoutenable proposé par Takahashi Tsutomu déjà auteur de Sky High et Blue Heaven.

L'enfer ou le purgatoire ?

Alive
Alive
Yashiro Tenshuu est jugé et condamné à mort après avoir massacré quatre personnes. Son casier judicaire est bien rempli : usage d'arme blanche, massacre, meurtre avec préméditation, dissimulation de corps... des flash back continuels le tourmentent à propos de sa femme qu'il a sombrement étranglée. Un vrai monstre ! Et pourtant, le jour de son exécution, alors qu'il s'avance vers la salle d'exécution tremblotant comme une feuille morte, le funèbre cortège qui l'amène à destination s'arrête sans raison apparente devant un homme et une femme bien mystérieux. Ceux-ci lui proposent le dilemme auquel je vous ai soumis plus haut... mais cette fois-ci les conséquences seront tout bonnement insoupçonnables et le condamné va se retrouver au centre d'une expérience machiavélique. Seul un autre condamné, Gondou, au passé aussi peu glorieux est convié... et ce n'est que le début des surprises !

Plongée en plein univers carcéral, l'ambiance de ce one-shot est prenante à la gorge dès les premiers instants de lecture. Grâce au dessin de Tsutomu qui parvient à merveille à donner au personnage principal les expressions de terreur et grâce au cadre de l'oeuvre se déroule en huis clos, le déroulement de l'action laisse place à un affrontement verbal entre les deux prisonniers. Une introspection dans le milieu carcéral, en voilà un thème intéressant et rarement évoqué ! Oui mais voila, ce qui aurait pu être le point fort du manga s'étiole assez rapidement et ne laisse plus place qu'à un enchaînement de phrases de défiance et de provocation pour nous embarquer dans un univers beaucoup plus orienté vers la science-fiction. En effet, l'entrée en scène d'un troisième larron va complètement changer la donne... d'autant plus qu'il s'agit d'une femme.

Il ne devra en rester qu'un...

De l'univers carcéral, nous nous retrouvons au centre d'une expérience où les deux condamnés à mort vont se retrouver plongés entre les griffes de scientifiques peu scrupuleux. On se rend rapidement compte alors que le véritable thème du one-shot est celui-ci, maintes fois abordé et bien plus complexement que dans Alive... Peut être l'auteur a-t-il voulu trop en faire puisqu'une multitude de thèmes sont esquissés mais jamais vraiment développés pleinement.

Le dessin du mangaka est précis, surtout concentré sur les yeux des différents personnages qui sont vraiment très expressifs du sentiment qu'ils veulent refléter. La trame du scénario ne sert pas forcément l'auteur puisque son trait a du mal à s'exprimer dans ce monde sordide et profondément noir comme les arrières-plans peu travaillés et le peu de détails présents sur le papier le laisse suggérer.

Une véritable histoire qui détient son mystère jusqu'au bout mais avec aussi quelques défauts qui font de Alive un one-shot qui se laisse feuilleter jusqu'à la fin mais qui ne retiendra pas non plus les esprits à cause de son manque de qualité. Pourtant des producteurs se sont risqués à en faire un film dont l'utilité reste à démontrer...

A découvrir

Cyborg Kurochan

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques