Andy Seto - Interview

Andy sait tout...

Le premier week-end du mois de juillet fut cette année l'occasion pour les fans du Japon de se rencontrer. En effet, pour la 6ème fois consécutive, le plus grand salon de manga se tenait à Paris.

C'est à cette occasion que j'ai eu la chance de pouvoir assister à la conférence et à l'interview de Mr Seto (Cyber Weapon Z, King of Fighter : Zillion, Tigre et Dragon, Shaolin Soccer). Pour beaucoup, Andy Seto est un parfait inconnu et pourtant cette personne est très connue en orient. Après un rapide et sommaire récapitulatif du parcours de l'homme la conférence fait rapidement place aux questions.

Dès la première question, on comprend qu'il y a quelque chose qui ne colle pas. Andy Seto est entouré de trois personnes : un journaliste français là pour animer la conférence et deux interprètes apparemment. Je dis « apparemment » car les deux personnes ont beaucoup de mal à retranscrire les réponses de M. Seto. Ainsi, ne vous étonnez pas de voir des réponses courtes et souvent qui ne correspondent pas trop à la question.

...Mais personne ne peut traduire

Japan Expo : M. Seto, pouvez-vous nous résumer rapidement vos débuts en tant que mangaka ?
Andy Seto : j'ai débuté dans une entreprise de dessin (jeune destiny) grâce à un piston. Au début je travaillais en noir et blanc puis après quelques temps je me suis mis à la couleur.

Quels sont vos thèmes préférés dans vos mangas ?
Au début des années 1980, les sujets qui marchaient bien étaient le kung-fu et le combat. Moi, je préférais la SF. C'est pourquoi en 1993, j'ai fusionné les deux styles avec Cyber Weapon Z. C'est un mélange de Street Fighter, de combat et de SF.

A propos de Cyber Weapon Z :

Ce manga a-t-il eu alors un bon accueil bien qu'il soit différent ?
Le matin du premier jour de vente, je me suis levé très tôt pour aller voir directement si mon manga allait marcher. Je suis arrivé au magasin de bonne heure, il n'y avait pas de queue. Je me suis dit que peut-être la distribution du manga avait été retardée ou qu'il y avait eu un problème. En fait, c'est tout simplement que les magasins étaient déjà en rupture de stock et que tout avait été vendu !

Quels messages voulez-vous faire passer dans vos mangas ?
J'essaie de montrer aux jeunes qu'il faut se battre dans la vie pour réussir. Le titre du premier volume de Cyber Weapon Z y fait d'ailleurs référence : la jeunesse n'a pas de prix.

Quel est le personnage que vous avez créé que vous préférez ?
Park.

Il existe une adaptation de Cyber Weapon Z en anime. En France seuls les premiers épisodes furent distribués par Tonkam. Qu'en est-il de la suite ?
La série est stoppée.

Que pensez-vous de cette adaptation ?
A l'époque de l'adaptation, je n'avais pas le temps de regarder du tout comment la série évoluait, mais il est clair qu'elle aurait pu être beaucoup mieux.

A propos de King Of Fighter : Zillion:

En 1999, vous créez votre propre société (NEOSON), puis sortez en 2002 King Of Fighter : Zillion. Pourquoi avoir adapté ce jeu vidéo en manga ? Une envie personnelle ?
C'est un ami éditeur qui détenait les droits qui me l'a proposé.

Il paraît que vous avez dû bosser dur pour pouvoir venir ici, à Paris pour le Japan Expo ?
J'ai dû réaliser 3 semaines de travail en une seule semaine pour ne pas avoir de retard.

En 2002 vous avez dessiné un manga sur le parapara, d'où est venue l'idée ?
C'est un assistant qui aime le parapara qui me l'a proposé
(Note : le parapara est une danse japonaise inventée par les jeunes filles qui mettaient des plateform boot et qui ne pouvaient donc pas danser. Le parapara est une danse où on ne bouge donc que les bras)

A propos de Tigre et dragon :

Tigre et Dragon a été d'abord adapté pour les USA vu que c'est là-bas que le film a marché (le film a très peu marché à Hong Kong et au Japon). Pour faire le manga, vous vous êtes inspiré des romans ou du film ?
Des deux.

Quels sont vos futurs projets ?
J'aimerais bien faire un manga de SF mais j'ai beaucoup de projets en cours déjà.

S'ensuit une courte pause, puis M. Seto décide alors de répondre aux questions du public et de la presse tout en dessinant sous nos yeux le personnage préféré du public.

Questions diverses du public :

Vous êtes aidé pour le scénario de KOF ou c'est vous qui le faites seul ?
C'est SNK qui me donne toutes les directives.

Krinein : Quels mangakas vous influencent le plus ?
Yoshikazu (l'auteur de Jeanne et Jésus entre autres)

Quel personnage aimez-vous le plus dessiner ?
Ann Linn de Cyber Weapon Z.

Combien de temps passez-vous sur une page ?
Je fais sept pages par jour et mon équipe cinq en moyenne.

Vous préférez KOF ou Street Fighter ?
Je préfère KOF mais Street Fighter est plus facile à dessiner.

La conférence se clot par une séance de photos et de dédicaces.
Ainsi, de cette conférence on retiendra un invité très gentil et patient, une traduction désastreuse et peut-être le manque d'une ligne de conduite claire du journaliste
.

Partager cet article
A voir

Shoot !

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques