4.5/10

Angel Para Bellum T.2


Graphiquement, c'est très joli.
La police de Tokyo est sur les dents, suite à ce qu'elle prend pour des fusillades entre nouveaux gangs. Le seul à se douter qu'il s'agit d'un affrontement entre anges et démons est Okabe, l'inspecteur en charge de l'enquête sur la disparition de Kyrie, la soeur de Mitsuru. Il s'inquiète de ne plus pouvoir joindre ce dernier, et davantage encore quand Maki, une de ses jeunes collègues, lui apporte la preuve de la présence du jeune garçon dans l'usine désaffectée.

La première impression que nous avait fait Angel Para Bellum n'était pas terrible mais semble révélatrice de la qualité globale de la série (la confirmation viendra avec le dernier volume si jamais il arrive chez nous). En effet, on constate que la seule chose qui n'est pas à jeter, c'est le graphisme. C'est beau, vraiment. Le trait de Tamaki est super efficace et il arrive à donner du mouvement à des scènes d'action pauvrement scriptées... L'intrigue de base ne gagne pas vraiment en intérêt et on se demande où le scénariste veut en venir. Certaines scènes semblent être là juste pour donner l'occasion au dessinateur de montrer de la violence gratuite et ce n'est pas de très bon goût. L'histoire avance quand même un peu et on peut commencer à avoir peur de ce qui va venir dans le prochain volume puisque ce sera le dernier et que la série n'est pas censée avoir de dénouement réel (puisqu'elle a été arrêtée d'un jour à l'autre)...

L'avenir ne s'annonce pas radieux pour Angel Para Bellum. Tonkam devrait néanmoins nous proposer le dernier volume dans le courant de l'année. Si vous aimez l'auteur, rabattez-vous sur Dance in the Vampire Bund, un titre bien meilleur dans le même genre. 

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques