6.5/10

Aqua Knight

Yukito Kishiro revient aux affaires avec un nouveau titre quelques temps après la fin de Gunnm, sans pour attendre connaître le même succès, car Aqua Knight méritait mieux...

Le monde de Marmundo est recouvert d'eau dans sa quasi-totalité, et seuls quelques îlots épars font offi ce de surface habitable pour les hommes. Le jeune Ashika et son père, Arrabil, vivent tous deux paisiblement sur une de ces îles, jusqu'au jour où vient s'y échouer une guerrière en armure, une « Aqua Knight » du nom de Rujila, chargée de faire régner la justice de par le monde.
Pour les remercier de lui être venus en aide, elle promet un peu trop vite qu'elle fera d'Ashika un Aqua Knight. Incapable de revenir sur sa parole, elle décide alors de confi er au jeune garçon une mission impossible : trouver un œuf de dragon...

Aqua Knight
Aqua Knight
A l'époque d'Ashman, c'est-à-dire après la fin de Gunnm, Yukito Kishiro s'était attaqué à un projet tout à fait ambitieux avec Aqua Knight et la création d'un monde de science fiction dans laquelle il avait mis beaucoup d'eau dans son... sel. L'héroïne guerrière est toujours présente mais elle passe complètement inaperçu par rapport au bad guy de l'histoire avec Alcanthara, sorte de colosse, génial en tout point dont le raffinement contraste avec la méthode brutale à laquelle il a parfois recours. L'équilibre existant dans Gunnm entre Gally et Desty Nova se trouve rompu ici car personne ne tient la comparaison avec Alcanthara jusqu'à un final en eau de boudin, démesurément rapide par rapport à l'ampleur du monde créé par l'auteur.

Le chapitrage étrange en nombreux chapitres d'une page ou deux ne se montre pas forcément très utile mais peu importe car le mangaka sublime l'ensemble de son œuvre par son superbe coup de crayon. Les personnages se montrent charismatiques, créatifs, attractifs. Yukito Kishiro leur insuffle une âme, mettant en scène des amitiés et des rivalités inattendues pour un tout absolument fabuleux. Seulement, le temps manque et l'auteur interrompt brutalement sa série, laissant comme un vide sur les réelles intentions qu'il comptait développer. Dommage...

Aqua Knight se trouve être un titre prometteur mais qui déçoit dans sa conclusion, certainement par le manque d'action latent du second volume qui s'attachait à exposer le monde et donner une aura à Alcanthara pour déboucher sur une fin trop rapide. Kishiro reçoit un soufflet car ce titre passerait presque comme un échec alors que ceci n'est absolument pas le cas...

Partager cet article
A voir

Z le chat

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques