6/10

Archlord, the next RPG

De l'Heroic fantasy, adapté du jeux vidéo éponyme. Classique mais efficace.

Un prince dont le destin royal lui est inconnu. Une troupe d'amis prêts à rétablir la justice. Un méchant très méchant. Une fratrie de monstres et des pouvoirs magiques en pagaille. Un monde imaginaire qui va se développer à travers une longue initiatique. Des paysages tout droits sortis de l'univers typique de l'héroic fantasy. Un nom qui attirera certainement les irréductibles fans du jeu vidéo éponyme. Archlord, the next RPG...

New player

An 501 de l'ère Tulan. La grandarchlord2gd_250
archlord2gd_250
e guerre éclate entre les humains et les orcs, deux nations qui étaient pourtant en bon terme auparavant. Les humains remportent la guerre grâce à l'épée de Brumhart qui peut faire appel au pouvoir des elfes. Une paix instable s'établit progressivement... jusqu'au moment où Hernan, le héros de la guerre, est trahi par ses proches et où l'épée sacrée disparaît en même temps que son héritier...

Tout concorde avec les grandes histoires de l'héroic fantasy traditionnelles. Les références ne manquent pas à l'oeuvre pour se retrouver inspirés du Seigneur des Anneaux en tête de liste avec de nombreuses références sans équivoque. Du coup, pas étonnant de voir une trame prévisible se dégager à l'horizon avec la mise en scène classique et manichéenne de la troupe de héros partant défier les puissant ténèbres. Cela pourrait s'avérer ronflant si ce n'est que le manhwa était relevé d'une bonne dose d'humour... traditionnel. On sourit plus qu'on ne rit et inexorablement ce qui devait se produire se produit, voilà notre groupe de héros armés jusqu'aux dents dézinguant du monstre à tout va pour se frayer un chemin jusqu'au félon Hernan. Les quelques particularités ponctuant l'oeuvre se révèlent loin d'être désagréables et si les faits ne surprennent pas, le rythme est suffisamment soutenu pour donner beaucoup d'intensité à Archlord.

archlord1gd_250
(c) Tokebi
Le pacte de Manas

Au niveau manhwa, Archlord est comparable à Monster Collection ou Chonchu avec des attributs équivalents, à savoir une histoire pas véritablement originale mais bien mené avec de l'humour et un dessin chatoyant, ne laissant aucun doute sur les intentions de Park Jin-Hwan de nous charmer les yeux. Les héros ne valent pas tripette question originalité avec les clichés du genre pour chacun et ce sont bien évidemment, comme presque une habitude, les seconds rôles des mauvais qui possèdent l'inspiration supplémentaire pour détenir le brin de classe faisant la différence (Scare entre autres).

Le dessin permet sans doute au manhwa de se démarquer des autres avec un trait finement travaillé et très expressif qui donne un ton sensible à chaque passage émotionnel. Les personnages possèdent le caractère reflété sur leur visage, sensiblement équivalent à Chonchu par instants. Mais en moins bien dans l'ensemble. Car les scènes de combat sont trop vides, manquent de fond et n'atteigne pas la prestance du dernier cité. Par rapport à la moyenne, Archlord reste largement au-dessus et se démarque par le chara design de quelques personnages. Le trait fin et travaillé mettant en valeur les personnages permet de soutenir l'histoire.

Archlord est une adaptation correcte du jeu online en question et vaut largement toute bonne oeuvre du genre sans atteindre les sommets espérés avec tous les éléments récurrents au genre. Une lecture agréable et divertissante qui se cale parfaitement dans la tradition de l'héroic fantasy sans s'en démarquer d'un pas.

Partager cet article
A voir

Glaucos

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques