7.5/10

Art de la Guerre (L')

L'Art de la Guerre est l'occasion de découvrir l'oeuvre d'un des plus grands penseurs chinois, Sun Tzu avec un côté ludique attrayant.

La pensée de Sun Tzu défile depuis des siècles, étudiée et reprise par les plus grands généraux jusqu'à aujourd'hui à travers l'ensemble des civilisations dominantes. Intitulant son oeuvre magistrale L'Art de la Guerre, le chinois ne s'imaginait sans doute que la portée de ses réflexions irait jusqu'à se transformer sous la forme d'un manhua éponyme. Celui-ci représente une approche restreinte de son oeuvre mais avec ses principales pensées dans un contexte historique guerrier.

Lord of war

L'Art de la Guerre
L'Art de la Guerre
Il y a plus de 2500 ans, à l'époque des Royaumes Combattants, la Chine est déchirée par les guerres successives. Sun Tzu, expert en affaires militaires, entreprend alors la rédaction de L'Art de la Guerre : treize articles qui représentent la quintessence de la stratégie militaire et politique. Ici sont illustrés les stratégies du grand maître, élaborées à partir de ses expériences personnelles et toujours en usage aujourd'hui.

En intégrant le personnage de Sun Tzu dans leur intrigue, les auteurs réalisent une adaptation très concrète du livre. L'intrigue suit les pérégrinations de Sun Tzu à travers les Royaumes Combattants mais décrit surtout la période de violences pour le pouvoir que se livre l'ensemble des souverains au mépris de toutes les tentatives de réconciliation. Traîtrise, complot et meurtre se succèdent mettant en avant des opportunistes ou des incompétents au pouvoir. Les auteurs nous offrent un rendu synthétique de la pensée du chinois entre deux scènes d'action aux caractéristiques similaires aux films d'action de la même patrie. En effet, la violence et la cruauté font partie intégrante de l'époque et tous les ingrédients s'additionnent pour donner un plaisir maximum. Le scénario se révèle abouti à travers ce récit éternel.

Guerre et paix

Le manhua évolue surtout à travers un trio de personnages forts : un souverain, un penseur et un guerrier, montrant ainsi les trois facettes et manières de voir le champ de bataille à l'époque. L'enchevêtrement des liens d'amitié et de haine entre eux crée des relations difficiles, parfois tumultueuses. L'Art de la Guerre n'en devient que plus complexe, montrant que les défections dans un propre camp peuvent se révéler aussi terribles que sur le terrain. Le personnage imperturbable de Sun Tzu possède réponse à tout et s'oppose à celui de Guang devenu accroc au pouvoir. Au milieu, le guerrier Wu Zixu, tiraillé par son désir de vengeance, se retrouve dans le rôle d'entremetteur et doit gérer les incessants conflits entre les deux êtres au fort caractère.

Le dessin prend des allures magistrales entre la double page et la demi page superbement mises en valeur par Li Zhiqiing. Même si l'exagération des visages et notamment des sourcils hirsutes fait frémir, le rendu est de bonne qualité avec un remplissage et un sens du détail assez impressionnant, surtout concernant les tenues. L'époque est retranscrite simplement, avec précision, les personnages correspondent à l'idée qu'on peut se faire des Royaumes Combattants.

L'Art de la Guerre surprend par tant de qualité. Toki dégote une petite pépite sortie de nulle part mais qui rehausse énormément la côte du manhua qui semblait bien seule avec les oeuvres de Benjamin. Cette fois-ci avec une oeuvre empruntant autant à la fiction qu'à l'Histoire, la donne est différente.
A découvrir

Demon King

Partager cet article
A voir

Dr. Forlen

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques