8/10

Asatte Dance

Un must malheureusement plus édité à l'heure actuelle. Heureusement, Tonkam prévoit une réédition de cette oeuvre culte. Si vous trouvez les volumes, hésitez pas, achetez !

Suekichi est un jeune étudiant comme il y en a beaucoup à Tokyo. Il ne fout pas grand chose de sa vie, avec une exception notable pour le théâtre. Il n'est pas acteur - timidité oblige - mais régisseur (il vérifie les comptes et autres joyeusetés du genre) dans la troupe du 'petit triangle à bascule', dont il est amoureux de la fondatrice, la ravissante mademoiselle Shimomura.
Un jour, il se réveille d'une soirée bien arrosée, une fille à ses cotés. A peine le temps de se remémorer les événements de la veille que l'invitée mystère à disparu. Le soir même, la demoiselle, prénommée Aya, est de retour, en plus d'un grand monsieur impassible qui se dit avocat. C'est grâce à lui que Suekichi arrive à se rappeler que sa gueule de bois est due aux divers alcools mis à disposition lors de l'enterrement de son arrière grand-père. Mais, plus important, il apprend que le défunt décide de faire de lui son seul héritier de sa collection de timbres, estimée à 450 millions de yens. Les conditions sont simples : se marier, finir ses études, et devenir un 'garçon sérieux' (avec tout le flou que comporte cette expression hasardeuse, surtout pour un étudiant). Mission impossible pour Suekichi qui songe à laisser tomber ses études, passe sa vie à boire et n'ose pas déclarer ses sentiments à l'élue de son coeur. Heureusement, Aya est là...

Asatte Dance
Asatte Dance
Asatte Dance
fait beaucoup penser à Sing 'Yesterday' For Me, de par son contexte et la manière dont l'art est abordé en toile de fond. Il y a de fortes chances que Kei Toume se soit inspirée de Naoki Yamamoto pour créer son oeuvre, même si il est clair que le sujet est traité de manière très différente.
Assez vite, l'on se dit qu'un triangle amoureux entre Suekichi, Aya et Mlle Shimomura va se créer. Pourtant, tout aussi vite, il semblerait que le couple formé par Suekichi et Aya prenne de l'importance, et c'est plutôt leur relation qui est mise en avant, insistant sur le caractère hautement mystérieux de la jeune Aya, et de son intéressement pour l'héritage de son partenaire. A vrai dire, leur relation semble en très grande partie basée sur le sexe, ce qui nous permet d'avertir le lecteur qu'Asatte Dance est un manga comportant de nombreuses scènes érotiques. Cela étant dit, la relation entre Aya et Suekichi est dans un premier temps un compromis plus qu'autre chose, l'un y trouvant matière à calmer ses hormones alors que l'autre semble plutôt intéressée par l'argent, à moins qu'elle ne recherche de la compagnie. Une relation des plus scabreuses mais qui évoluera vers quelque chose de plus sain - et donc susceptible de mettre en péril l'amour de Suekichi pour miss Shimomura, et un choix devra être fait.

Asatte Dance, malgré un contexte sentimental assez prononcé, reste un manga comique assez original. On touche pas mal dans le loufoque et le comique à répétition. Certains personnages comme l'avocat incorruptible et impassible ou Ikezu, un acteur de la troupe de théâtre quelque peu exhubérant, apportent beaucoup à l'ambiance un peu folle du manga, qui gagne beaucoup en originalité tout en gardant une certaine cohérence.

C'est ce même personnage d'Ikezu qui sert de médium à l'auteur pour parler du théâtre, et par extension, de l'art en général. Si Sing 'Yesterday' For Me parlait de l'art comme passion, Asatte Dance nous en parle sous un aspect plus pratique, à savoir banalisé, concilié avec la vie de tous les jours, vidé de tout le caractère sacré qu'il pourrait avoir dans l'esprit de tout un chacun.
Car si l'enfant ou même l'adolescent peut se permettre de se consacrer pleinement à sa passion (les parents sont derrière), le problème se pose vite de concilier celle-ci au monde extérieur, au boulot, et aux problèmes auxquels sont soumis ceux qui doivent subvenir à leurs propres besoins. Le personnage d'Ikezu - et par extension l'auteur - est extrêmement dur envers les étudiants qui ont les moyens de vivre une vie de bohème et de se consacrer au théâtre comme un loisir jusqu'à ce qu'ils s'en lassent. Ceux-ci sont qualifiés 'd'éternels gamins qui pensent que l'univers des adultes n'est fait que d'ennui'. Des paroles extrêmement intéressantes, pas toujours très simples à saisir, mais qui font d'Asatte Dance une oeuvre complète et digne de ce nom.

Ne serait-ce que pour cela, Asatte Dance mérite votre attention. Et si en plus l'humour flirtant gentiment avec le débile vous plait, et que les scènes érotiques - parfois un peu envahissantes en terme de mise en page - ne vous repoussent pas, hé bien, vous êtes tombé sur la perle rare.

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • shoGUN_assassin

    23/08/2006 à 22h59

    Répondre

    loooool ouuuh laaaa, je me rappel de ce manga.
    il est fort sympa ce titre keu j'ai lus ak grand plaisir.
    franchement on se marre en le lisant, et les fameuses scenes erotiks (censurés bien-sûre)

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques