6/10

At Laz Meridian

At Laz Meridian s'inspire librement de l'épopée des chevaliers de la table ronde. Pour un résultat mitigé.

Le jour où Mana, lycéenne tête en l'air et un peu exaltée, aide son ancien voisin et tourmenteur Chihiro à réemménager dans la maison d'à côté après dix ans d'absence, elle n'imagine pas qu'il va lui ouvrir sans le savoir les portes d'un autre monde. La bague qu'il lui a rapportée d'Angleterre ne tarde en effet pas à la projeter à Avalon, royaume enchanté où tout peut arriver... y compris rencontrer Lancelot du Lac et des sosies de ses camarades de classe !

At Laz Meridian
At Laz Meridian
At Laz Meridian
revisite les aventures d'Arthur, sa table et ses chevaliers par l'intermédiaire d'une réalité parallèle dans laquelle Lancelot du Lac découvre la jeune Mana, lycéenne nippone sans histoire jusqu'au retour de son ancien voisin, Chihiro. Celui-ci s'avère être le sosie du roi Arthur et il en est de même pour tous les amis de Mana lorsqu'elle passe du côté d'Avalon. Si ceci fait très conte de fée, le passage à la moulinette manga rétrécit l'intrigue à peau de chagrin. Evidemment, les exploits des chevaliers de la table ronde ne sont évoqués que par la petite porte et le trio amoureux entre Lancelot, Arthur et Guenièvre. Néanmoins, ce shôjo possède une âme avec des personnages principaux sensibles et un peu plus réfléchis que d'habitude. S'ensuit la création d'un second trio amoureux dans l'autre réalité, d'où un enchevêtrement de situations alambiqués. Les courts chapitres mettant en scène des personnages secondaires servent uniquement à faire avancer le fil rouge.

La mangaka dessert un trait travaillé avec conscience. A son trait shôjo dont toutes les caractéristiques correspondent au genre, elle ajoute un certain nombre de détails intéressants. A savoir, une approche de l'époque médiévale convaincante et quelques petits effets. Mais dans l'ensemble, on se retrouve bel et bien devant un shôjo typique du genre.

At Laz Meridian permet à Doki-Doki d'offrir un rare shôjo dans sa collection très shônen qui, sans atteindre un niveau démentiel, se montre attrayant par certains aspects. Caamelot n'aura pas à s'en offusquer, ce manga ne lui fera pas vraiment d'ombre car l'inspiration très légère de l'univers d'Arthur et compagnie n'est pas détournée.

A découvrir

Bus for Spring

Partager cet article
A voir

Mars Daybreak

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Anonyme

    09/01/2009 à 16h44

    Répondre

    je trouve ce manga incontournable ! =)


    je l'adore et j'ai hate de lire la suite !!!


    l'histoire est romantique, délirante et plein d'autres qualités indescriptibles ^^


    a+

  • Anonyme

    29/01/2012 à 03h25

    Répondre

    ca a l'air COOL!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques