8.5/10

Azumanga Daioh - le manga

Azumanga Daioh est certainement le meilleur strip comics japonais édité en France. Vous aimez Calvin et Hobbes, alors jetez vous sur ce titre

On a souvent tendance à représenter le manga d'une façon stéréotypée, toujours avec le même genre de personnages surexcités dont la taille des yeux est en proportion avec la démesure de la coupe de cheveux. C'est réducteur de penser cela puisque le manga peut également lorgner ouvertement vers les oeuvres occidentales comme le prouve Azumanga Daioh, un comic-strip à la japonaise. Comme pour Garfield ou Calvin et Hobbes, on retrouve le schéma classique du sketch en quatre cases devant se terminer par une chute rigolote. Seule la situation nous ramène sur l'île du soleil levant, le manga racontant les aventures d'un groupe d'élèves japonaises tout au long de leur parcours au lycée, un tome représentant une année.

Azumanga Daioh
Azumanga Daioh
Kiyohiko Azuma a particulièrement travaillé ses personnages, donnant à toutes une personnalité bien affirmée voire caricaturale. On suit ainsi la vie de deux jeunes professeurs dont le caractère est totalement opposé, entre la sérieuse Mlle Kurosawa et la délirante Mlle Tanizaki cumulant nombre de défauts mineurs la rendant particulièrement drôle et attachante. Au niveau des élèves on retrouve une surexcitée, une ordinaire, une fausse dure particulièrement sensible, un génie de dix ans et une tête en l'air. Tout ce petit monde s'apprécie, se fâche, joue ensemble, vit tout simplement...

On sourit souvent, on rigole parfois et on se prend d'affection pour ces filles un peu folles mais avant tout humaines. Kiyohiko Azuma maîtrise parfaitement son sujet et son sens de la chute ne fait aucun doute même s'il est moins percutant que celui des maîtres du genre. L'auteur ne se limite pas à raconter des histoires en milieu scolaire et décrit également la vie de chacune à travers des gestes quotidiens ou lors d'événements spécifiques comme une sortie à la mer. Les dessins sont classiques et épurées, délaissant les décors pour se concentrer sur les émotions de chacune afin de les rendre encore plus crédibles. L'édition de Kurokawa renforce cette impression grâce à l'utilisation d'un grand format qui rend la lecture plus lisible. En revanche, quelques petites erreurs de traduction interviennent régulièrement, notamment au niveau des noms de personnages. Ces coquilles sont la plupart du temps minimes et sont oubliées une fois la chute passée.

Azumanga Daoih est à conseiller à tous ceux recherchant des aventures sympathiques et rigolotes sous forme de strips. Principalement réservé aux filles pour ses histoires et ses personnages, ce manga devrait tout de même séduire un public important. On peut désormais chercher du côté du Japon pour obtenir une oeuvre dans ce genre de qualité et c'est une bien bonne nouvelle.

 

 

Partager cet article
A voir

Geneshaft

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques