7.5/10

Black Cat

Train alias "Black Cat", ancien membre des Chronos Number, est devenu un chat errant. Malheureusement, il se fait rattraper par son passé, et va devoir laisser temporairement de côté son métier de Sweeper.


Black Cat
Black Cat
est une série de 20 tomes, parue en France de 2003 à 2006. Elle met en scène Train, ancien membre des Chronos Number (une organisation qui contrôle près d'un tiers de l'économie mondiale), est un vrai casse cou doté de capacités physiques hors du commun. Il fait équipe avec Sven, expert en arme. Leur job est simple: attraper des voyous pour les livrer a la police et récupérer un peu d'argent. Train, qu'on surnommait autrefois le "Black Cat" avec son tatouage "XIII" dans le cou, va alors être rattrapé par son passé de tueur au sein des Chronos. Son ancien compagnon, Creed, est prêt à tout pour conquérir le monde, mais tous ne l'entendent pas de cette oreille.

Le scénario de Black Cat est assez ordinaire pour un Shônen mais reste efficace. La forte personnalité de chaque personnage est un vrai plus. Train est plein de secrets, il est intrépide et se bat à l'aide de son flingue nommé Hadès fait de métal incassable. Sven, quant à lui, passe son temps à concocter des armes farfelues (mais bien utiles). Il porte constamment un costard et un chapeau en se ventant d'être un vrai gentleman. Son cache œil sert à dissimuler une pupille qui lui permet de voir les événements à l'avance (et l'utilisation de cette technique le fatigue... Ça alors... Je jurerais avoir vu ça quelque part récemment ! Kakashi ! Kishimoto serait un petit copieur ?).


Train

Ils ne tardent pas à rencontrer Rinslet, une redoutable voleuse, ou encore Eve, jeune fille dotée de

pouvoirs spéciaux grâce aux nanomachines. Tout au long des 20 tomes, Yabuki fait intervenir un tas de nouveaux personnages, tous singuliers, que l'on prend beaucoup de plaisir à découvrir et qui apportent un vrai plus au manga. Ajoutons à ces persos toute une flopée de techniques de combat vraiment classes et on réunit alors tous les ingrédients du Shônen réussi.

Malgré le dessin très inégal dans les premiers tomes, on sent un réel effort de l'auteur qui affine petit à petit son style graphique. Mention très bien aux décors soignés des petites villes au look très européen que traversent nos héros. Pour ce qui est de la reliure, rien de spécial à signaler, à part quelques petites fautes de français par-ci par-là (qui ne font jamais plaisir mais bon). Étrangement, mon premier tome est dans le sens de lecture classique, alors que tous les autres sont dans le sens japonais...!?

 

Conclusion :

Yabuki a réussi à réunir tous les ingrédients pour réaliser un manga, certes classique, mais bien foutu et très agréable à lire. On regrettera seulement que certains chapitres ne fassent vraiment pas avancer le schmilblick. Une série de très bonne facture dans l'ensemble !


Les 20 tomes de Black Cat

Partager cet article
A voir

Mieru Hito

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • Anonyme

    26/02/2009 à 13h39

    Répondre

    bonjour j'aimerai vous parler de black cat j'adore ce manga ou du moin jusqu'au 4 ieme tome car je ne suis qu'au 4ieme.


    brenda une admiratrice de black cat 

  • brenda

    23/07/2009 à 13h33

    Répondre

    j'ai acheter jusqu'aux 7 iéme et j'avoue ne pas étre décu


     

  • OuRs256

    29/04/2011 à 20h41

    Répondre

    Je partage pas du tout ton enthousiasme sur la série. C'est très moyen pendant toute la série et aucune des pirouettes scénaristique n'est suffisante pour remonter le niveau (et pis j'aime pas le style de Kentaro Yabuki donc ça aide pas )http://manga.krinein.com/black-cat-6860/critique-15877.html

  • Djak

    06/05/2011 à 14h55

    Répondre

    Bien d'accord avec Ours, Black Cat possède une histoire trop banal qui ne parvient jamais à décoller.
    Du coup cela vaut un 5/10. la moyenne quoi.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques