3.5/10

Black Lagoon

Black Lagoon c'est de l'action pure et dure où tueurs en tout genre se retrouvent et s'affrontent dans un grand n'importe quoi. Cela aurait pu être drôle mais avec une histoire et des personnages nullissimes, cela tient plus de la marée noire que d'un atoll ensoleillé.

On entend encore souvent parler de pirates opérant dans les mers sud-asiatiques où les milliers d'îles indonésiennes offrent autant de point de refuge. Black Lagoon, manga de Rei Hiroe, aborde ce sujet sous un angle que l'on pourrait qualifier d'"arcade" : ça bouge beaucoup, ça tire dans tous les sens et ce n'est pas réaliste pour un sou.(c) Kabuto
(c) Kabuto

L'histoire est tournée action et aurait pu être plus originale en comportant un côté docu-fiction relatant la vie et les méthodes de ces pirates contemporains. Hiroe ne l'a pas vu de cette manière et a préféré prendre le chemin opposé en mêlant tout et n'importe quoi dans son manga. Mafia russe, mercenaires américains, soldats nazis, tueuse colombienne femme de maison ou bonnes soeurs trafiquants d'armes, vous voyez que le panel est plutôt diversifié. Comme l'on pouvait s'en douter, il n'y a pas vraiment de cohérence entre tout cela et l'auteur a oublié la glue supposée rassembler tout ce petit monde.

Nous nous retrouvons donc sur le Black Lagoon, super bateau équipé high-tech et d'un arsenal d'enfer. A son bord, quatre personnes : Dutch, grand black très balaise, Levi, tueuse implacable au fort caractère, Benny, mécano et informaticien de service et Rokurô, employé d'une entreprise japonaise venant d'être enlevé par ces mêmes personnes. Pas de bol pour lui, ses patrons n'en ont rien à faire et le laissent avec les pirates. Pas content, il va finalement faire équipe avec eux sous son pseudo : Rock ! Whouaaaa le pseudo, quelle imagination monsieur le mangaka !

(c) Kabuto
(c) Kabuto
C'est parti pour des aventures inintéressantes au possible. Tous les personnages sont creux et fades, copiés sur d'autres déjà célèbres (Dutch sur Falcon de City Hunter par exemple). Ajoutez à cela une histoire sans intrigue dont le vide est compensé par quelques épisodes illogiques et vous obtenez Black Lagoon. Alors, oui, ça flingue beaucoup, mais qu'est ce que l'on s'en fiche. Les dialogues, notamment les intimidations entre méchants sont particulièrement ridicules : « vous avez beau être un dur, je pourrai vous réduire quand même en bouillie ». Subtil, non ? On dirait au final un très mauvais City Hunter, s'essayant à l'humour et à l'action alors que ces éléments sont totalement ratés.

Seuls les dessins sont réussis. Jolis et détaillés sans être originaux, ils nous empêchent de fermer le manga au bout de 10 pages. Rien à redire non plus sur la qualité de l'édition. On demandera juste la prochaine fois à Kabuto de lire l'histoire avant d'imprimer.

Black Lagoon c'est de l'action pure et dure où tueurs en tout genre se retrouvent et s'affrontent dans un grand n'importe quoi. Cela aurait pu être drôle mais avec une histoire et des personnages nullissimes, cela tient plus de la marée noire que d'un atoll ensoleillé.

A découvrir

Vagabond

Partager cet article

A propos de l'auteur

25 commentaires

  • CyphersX

    06/04/2005 à 17h12

    Répondre

    Alors oui , black lagoon peut paraitre mou du scenario et repomper mais ne voyez vous pas la poutre de bamako caché derriere la frele scenarisation de ce manga ? Bon d'accord je ne la vois pas non plus mais rappelez vous de cowboy beebop.... Houla je sens que je vais me faire taper moi !!! Nous n'en somes qu'aux 2 premiers manga peut etre et il necessaire de le laissé s'installer ( pas trop longtemps non plus ) pour apprecier le genie de son createur !! SI...il existe bien sur !!
    Enfin en attendant il est vrai que son manga n'est pas fameux....mais wait and see space cowboy!!!! ( ARGH ils font me tuer !!)

  • Lucyfer

    11/06/2006 à 00h05

    Répondre

    j'aime ce genre de critique qui ne sert qu'a une chose, démonter une oeuvre. soit on paye, soit on est client, mais quand je lis ce genre de critique vachement dure, alors que le manga en soit n'est pas si mauvais, l'énervement me prend, et je me demande simplement "celui qui écrit ça est il capable de dessiner ne serait ce que le dixieme de ce qui est publié?" je ne crois pas... etes vous capable de créer une histoire, un scénario? de toute évidence, seuls les génies ont le droit de faire réver les autres avec leurs dessins... et je suppose qu'apres ceux sont ces memes personnes qui crient au "génie" quand ils regardent évangélion... les mangas c'est comme pour tout, il en faut pour tous les gouts. apres on aime ou on aime pas, mais de la a casser un manga en douze parce que y'a du copié collé, je trouve ça un peu abusé. je comprends pourquoi y'a pas grand monde sur ce forum...

    edit: la modération sera severe... c'est l'hopital qui se fout de la charité...

  • Kei

    11/06/2006 à 01h04

    Répondre

    celui qui écrit ça est il capable de dessiner ne serait ce que le dixieme de ce qui est publié?" je ne crois pas... etes vous capable de créer une histoire, un scénario?

    Depuis quand faut il etre créateur pour apprecier ou ne pas aimer quelque chose ? Tu donne sans doute ton avis sur des films et de la musique, comme tout le monde, mais réalise tu pour autant des films ? Ecris tu des chansons ? J'en doute (encore qu'écrire des chansons, pas mal le font) Tout le monde à le droit de donner son avis, ca ne pose pas problème. Reste à faire la différence entre une critique argumentée et une série ad'affirmations. Weirdkorn fait une critique, qui est par définition subjective (encore que le fait qu'il y ai nombre d'arguments donne un "plus" objectif).

    Les mangas c'est comme pour tout, il en faut pour tous les gouts

    Je suis on ne peut plus d'accord. Encore une fois, ce n'est qu'un avis, si tu en as un différent, pourquoi ne pas l'exprimer de manière construite ?

    y'a du copié collé

    On ne critique pas uniquement ce que l'on aime, sinon on serait très très loin d'etre exhaustif (déjà qu'on ne peut pas y prétendre avant une bonne centaine d'année...) Et le fait de lire une BD qu'on a déjà lu sous un autre nom, ca a de quoi énerver.

    je comprends pourquoi y'a pas grand monde sur ce forum...

    Là, je vais être très violent, et je m'en excuse par avance.
    Si c'est pour lire des commentaires incendiaires et non argumentés, remplis à ras bord d'affirmations bidons, on va pas s'en plaindre.

    la modération sera severe... c'est l'hopital qui se fout de la charité...

    On a régulièrement des gens qui viennent nous insulter personnelement (laissez ma mère tranquille !) parcequ'on n'est pas d'accord avec eux. Nous acceptons la critique, celle qui est argumentée et constructive, pas les insultes. La modération ne se fait que sur les posts insultants, et encore. C'est avant tout une incitation à la bonne tenue.

    'apres ceux sont ces memes personnes qui crient au "génie" quand ils regardent évangélion


    Ben, Eva c'est une bonne série. J'ai rien compris à la fin avec tous les délires métaphysiques, mais c'est super sinon.

  • Djak

    11/06/2006 à 01h29

    Répondre

    cher kei tu te fatigue pour rien a repondre. la personne ne reviendra certainement jamais, sniff. Nan je deconne.
    Je netoi tout cela lundi si personne ne vient reargumenter ici

  • Kumiko

    21/06/2006 à 21h35

    Répondre

    Malgré toutes les mauvaises critiques que recoit Black Lagoon, j aimerais faire remarquer quelques petits details qui feraient de ce manga une veritable oeuvre, non point pour son scénario ni pour les dessins mais bien pour ce qu'il est par rapport a d autres mangas bien plus apprécié.
    Dans ce manga ce sont les femmes qui menent la danse contrairemen aux manga qui parlent habituellement de combats, mafia, pirates. Il offre une nouvelle image de la feminité autre que celle de la faible ecervelée qui ne sait que faire de ses deux mains. De plus les dessins sont tres interessants sur le point de vue technique. Je ne parle pas ici comme fan de ce manga mais bien comme mangaka et ecrivaine moi-meme, en essayant de garder un point de vue purement objectif.

  • cactus07

    23/07/2006 à 21h49

    Répondre

    je n'ai pas lu Black Lagoon,mais je vais me permettre un petit commentaire: t'as qu'à faire la critique toi-meme si t'es pas content!!qu'est-ce que tu crois,qu'ils s'amusent quand ils lisent un mauvais manga??

  • Tony Clifton

    23/07/2006 à 23h10

    Répondre

    Djak a dit :
    cher kei tu te fatigue pour rien a repondre. la personne ne reviendra certainement jamais, sniff. Nan je deconne.
    Je netoi tout cela lundi si personne ne vient reargumenter ici


    Pourquoi nettoyer ?
    Il n'a insulté personne le gars ...
    C'est pas en Chine qu'on censure Internet ?
    Il a emis un point de vue, que, quelquefois, moi aussi je comprend.
    C'est vrai que c'est assez facile de critiquer, et ce qui est assez genant avec les critiques vraiment negatives, c'est que plus on avance, plus le critique s'acharne sans retenue, et qd on prend un peu de recul, c'est bien violant pour seulement 2 tomes ... difficile de se faire un avis.
    C'est vrai que je n'aime pas bcp les critiques "absolues" (genre ce mangas est ceci, ou copie sur ca), je prefere nettement l'avis (tout aussi important, si ce n'est plus) des réactions du forum (ou l'on trouve plus de "je trouve que ..." ou bien "en ce qui me concerne", des avis personnels, car tous les gouts sont ds la nature

  • Kumiko

    28/07/2006 à 20h33

    Répondre

    J'ai vraiment adoré la critique de Cactus07! Mais, ce qui est amusant, c'est qu'en verité je crois qu'il n'aime pas le manga et cela le dérange que quelqu'un l'apprécie beaucoup! Mais j'avoue que c'est moi qui aie fait une erreur et je le remercie chaleureusement de m'avoir rappeler que je donnais seulement un avis et non que je faisais une critique de roman!
    ... Mais tout de même, quel caractère de cochon!

  • cactus07

    29/07/2006 à 12h43

    Répondre

    O_o ???heu....je l'ai pas lu,moi,Black Lagoon...meme jamais vu en magasin...le "il" c'est moi ou pas??je suis une fille ^^

  • Kumiko

    30/07/2006 à 18h40

    Répondre

    T'es une fille? Ah, bon! Moi aussi je me suis pas reconnue dans le "si t'es pas content" au masculin, puisque j'en suis une moi aussi!

  • cactus07

    30/07/2006 à 19h08

    Répondre

    mais...je parlais pour Lucyfer,moi....
    hou là...je sais plus du tout ou j'en suis,là...

  • Shasta

    13/08/2006 à 07h07

    Répondre

    Black Lagoon en manga serait un navet?
    Quelle désillusion
    Je n'ai jamais lu une seule pages du manga mais j'ai vu l'anime (enfin, 10 épisodes sur 12 ) Et j'ai beaucoup aimé. D'ailleur c'est une des séries les mieux noté du tracker Mononoké et on en parle en bien sur pas mal de forum de japanime d'où ma surprise^^

    Sinon, je ne veux pas remettre en cause la critique mais l'éditeur fr ne doit pas être hors de toute responsabillité car un adapt qui laisse passer ce genre de phrase:
    "vous avez beau être un dur, je pourrai vous réduire quand même en bouillie"
    ne mérite qu'une chose : l'ANPE...

  • Lly

    18/12/2006 à 19h47

    Répondre

    Bonjour,
    avant tout je tiens a dire que je connais cette serie surtout par l'anime qui en a decoulé (actuellement 10e ep de la saison 2), vu que je n'ai lu que les 2 ou 3 premier tome du manga. Je dois avouer que la critique m'a beaucoup deçu, non pas parce qu'elle est negative, mais parce que je la trouve vide de sens et a l'argumentaire plus que leger, voir hors de propos et extraordinairement agressive.

    L'histoire est tournée action et aurait pu être plus originale en comportant un côté docu-fiction relatant la vie et les méthodes de ces pirates contemporains.

    L'argument du "docu-fiction" je comprends pas trop, et je ne vois pas en quoi ca aurait rendu l'oeuvre plus original. Soi dis en passant... qu'entends weirdkorn par "docu-fiction" ? Ca ne veut pas dire grand chose, Black Lagoon se passe dans le Sud Est asiatique, haut lieu de circulation et d'echange internationnaux en tout genre et donc propice a toutes les oppportunités criminelles (point de depart de ce manga donc), et pour la partie fiction bah... on est dans un manga rappellons le, et pas dans un reportage sur Planete, donc tout les manga, meme ceux qui s'evertuent à restituer la réalité ou des fait historiques restent avant tout de la fiction.
    "docu-fiction", un terme qui ne veut rien dire, et qui donne l'impression que l'auteur s'attaque plus au genre qu'au manga lieu meme... pas vraiment bienvenu quand on a la pretention de faire des critiques.

    Mafia russe, mercenaires américains, soldats nazis, tueuse colombienne femme de maison ou bonnes soeurs trafiquants d'armes, vous voyez que le panel est plutôt diversifié. Comme l'on pouvait s'en douter, il n'y a pas vraiment de cohérence entre tout cela et l'auteur a oublié la glue supposée rassembler tout ce petit monde.


    Je m'etonne encore une fois de cette phrase. L'incoherence aurait été de faire que tout ce petit monde soit melangé, etant donné que tout les personnage precedement cité sont lié a des histoire differentes (Mention spéciale a Maid to kill que j'adore), et que pour des mercenaires (enfin pirates) je ne vois pas ce qu'il y a de bizarre a cotoyer tout ce petit monde.
    Soi dis en passant ca dois etre la premiere fois que je vois quelqu'un se plaindre d'avoir des personnage qui varient de genre dans un manga

    Rock ! Whouaaaa le pseudo, quelle imagination monsieur le mangaka !


    Je ne m'attarderais pas sur les Ryu, Ryo, Ryoga qui peuple les manga par millier (cf City Hunter par exemple, cité dans la critique), et qui n'entache en rien la qualité de ces derniers.

    Dutch ressemble a Falcon ? oui beaucoup meme , et que dire de Levi qui est un copié collé de Lara Croft. Manque d'originalité, clin d'oeil ?? L'essentiel est que ca colle a l'ambiance et a l'allure general de l'emsemble. Les blacks qui ressemblent a quelque chose dans les manga sont tellement rare que pour le coup moi ca me derange pas trop (soi dis en passant ma preference va a Balalaïka, la chef des russe).

    Quand au traduction parfois simpliste (voire niaise) qui peuvent parfois apparaitre, on ne peut decement pas reproché a l'auteur les aléas des traductions, dont on sait tous qu'elles sont parfois reduitent a leur plus simple expression et donc vidées de tout leur sens.

    Bref, heureusement, à voir la note des internautes, ces derniers n'ont heuresement pas tenu compte de cette critique, qui a mon avis, est plus domageable pour son auteur, que pour le manga, car selon moi il perd la beaucoup de sa crediblité avec ce deballage d'aggressivité ou de mechanceté gratuite non argumenté. Une critique a oublier.weirdkorn donne l'impression de n'avoir que survolé ce manga, que je recommande (et encore plus l'anime qui est excenlentissime)

  • kou4k

    19/12/2006 à 02h37

    Répondre

    Le manga manque de présence et au final, on a un style, bien que le dessin soit joli et détaillé, un peu plat, peut-être trop linéaire...
    En revanche, la présence de personnages originaux et variés ne me gêne en rien, et je prend le manga, non pas comme un docu réaliste, mais comme un manga d'action, où un lieu imaginaire est le théatre de pas mal de trucs.
    Excepté pour le contexte de base et certaines histoires, je trouve que la psychologie est assez bien foutue et les situations plausibles.
    Mais il y a un truc, peut-être un manque de rythme dans la version papier, ou quelque chose d'autre, qui fait que la manga est assez lassant...

    Il est vrai que, même si, moi-même, je n'ai pas vraiment accroché au manga, je trouve que la critique s'acharne sur des points vraiment négligeables et qui n'ont pas vraiment d'influence dans l'appréciation du manga...
    Meuh, la critique de W.(pour garder l'anonymat et éviter les agressions ) a beau être un peu trop houleuse, une bonne critique argumentée par un des fans serait la bienvenue, selon moi...


    Ceci mis à part, j'ai vu l'intégralité de la saison 1 en animé, et ca a été une véritable surprise!
    La version télévisée est vraiment excellente!
    Le plus étrange, c'est qu'elle reste très fidèle au manga, pour l'histoire, comme pour les dessins, vraiment très ressemblants.
    Voyant que j'appréciais, j'e me suis dit : "'ca s'trouve, le manga je l'ai mal lu"...
    Mais non, le manga, j'accroche pas, par contre, l'anime...
    Le dessin est fidèle, donc soigné.
    L'animation est très bonne et les scènes de gunfights ont un rendu vraiment bon, et assez réaliste en plus.
    L'histoire, ben c'est la même, mais elle semble gagner en profondeur....'sait pas pourquoi, c'est une impression... toujour est-il qu'on accroche beaucoup plus.
    Les personnages, eux, gagnent vraiment en vitalité, en charisme...
    Et un grand moment que sont les génériques, surtout l'opening.

    Franchement, une grosse surprise que cette série en animé, vraiment bonne.
    sans doute que le style et l'histoire se prêtaient bien mieux à une adaptation télévisée qu'a un manga papier...
    Un tout autre regard...

  • Anonyme

    09/07/2007 à 23h01

    Répondre

    Le manga est pas mal, à mes yeux, mais reste dispensable, ce qui n'est pas le cas de l'anime qui, de manière assez unanime à ce que j'ai pu constaté, peut être considéré comme génialissime! Je partage tout à fait les analyses de kou4k sur le sujet et je note, ayant pu visionner les deux saisons (24 épisodes) dans leur intégralité, que la qualité semble même aller en augmentant au fur et à mesure des épisodes! ce qui n'est pas banal, il faut le reconnaître, en ce qui concerne les animes japonais. Si les personnages ne semblent pas très originaux au premier abord, ils le deviennent à partir du moment ou on fait un minimum d'effort pour se plonger réellement dans l'histoire (dans le manga et l'anime): le personnage de Lévy ne peut se résumer à un copier-coller de Lara Croft! ou alors il faut bien préciser que Lara serait devenue assez instable mentalement (très grande violence intrinsèque au personnage) du fait d'une enfance plus que difficile (prostitution(?), contact très précoce avec la mort et les armes); au final, l'histoire est surtout axée autour de la relation entre Lévy et Rock, ce dernier servant de véritable "tampon" à la violence sauvage de la première, qui peu à peu s'adoucit et (derniers épisodes au Japon) paradoxalement se civilise.

    Sinon, pour ce qui est du côté "docu-réalité", je pense que l'on fait fausse route si l'on recherche effectivement quelque chose qui chercherait à éclaircir objectivement le phénomère actuel de la piraterie en mer de Chine (point de vue assez naïf!) Ici, tout est mis au service du gun fight! C'est un manga d'action. De plus, j'ai appris à apprécier le manque de clarté de la trame narrtive qui me rappelle fortement la structure de l'excellent film "miami vice", qui pour moi, partage les mêmes ambitions que Black Lagoon. 

  • Anonyme

    31/07/2007 à 14h45

    Répondre

    Personellement j'ai vu les 24 épisodes de la série animée et j'ai été surprise : J'ai adoré ! Je vais bientôt commencer le manga et la critique m'a étonné. Black Lagoon est avant tout une série d'action où la grande place est accordée à l'ambiance malsaine mais diablement prenante alors pourquoi chercher le docu-fiction ? L'histoire se passe en un lieu propice à la criminalité et Madhouse aurait dû s'essayer au manga documentaire pour vous plaire ? Est-ce que cela rendrait l'oeuvre plus intéressante ? Je pense que non. Nous avons droit à des personnages hauts-en-couleurs parfois pétris de stéréotypes qui donnent lieu à des situations comiques, des scènes d'action détonnantes et un arsenal qui n'a rien à envier à d'autres productions et c'est déjà de bons points. Dire que c'est un gros n'importe quoi sans arguments n'est pas vraiment ...  Je sais que d'après les critiques, l'anime (perso, je n'ai pas décroché)est beaucoup mieux que le manga mais que celui-ci est quand même sympa à lire.


    J'ai toujours  du mal avec les critiques de ce site qui me paraissent chaque fois bien sévères.

  • Anonyme

    01/08/2007 à 18h04

    Répondre

    Bonjour,


     Je suis tombé hiers sur ce manga, sur un épisode de la saison 2. Je ne l'avais jamais vu auparavant ni même entendu parlé. J'ai vu deux enfant (faisant 10 ans ?) se faire tuer. Je suppose que c'étaient des jumeaux. Le premier (ou première) d'une balle dans la jambe et une autre qui lui déchiqueta le bras. Une femme vraisemblablement à la tête d'une mafia la regarde tranquillement se baigner dans son sang fumant une cigarette. Ensuite la (le) deuxième d'une balle dans la tête, tirée de dos. Celle (celui ?)-ci venait de montrer son corp par gratitude (ou pour choquer ?) un certain "Rock". Mince, j'ai jamais vu de ma vie un truc aussi tordu depuis le film "La Pianiste".


     Je suis neutre sur la critique du scénario, ne connaissant pas l'histoire, mais choqué de ce que j'ai vu. Question dessin-animation, c'est sublime, rien à redire.


    Question au fan : Ca ne vous fais rien de voir ces images symbolique ? Il n'y a plus de limite ?

  • Anonyme

    08/08/2007 à 02h41

    Répondre

    Bonsoir,


    Je me permets d'apport mon humble contribution.


    Tout d'abord pour répondre à bumbo, l'épisode que tu as vu est assez violent dans la mesure ou on voit quand meme un gamin de 10 ans se faire arracher un bras après s'être fait tirés dans les genou, pour finalement mourir devant le regard impassible d'une russe. Mais si tu avais vu les 2 ou 3 épisodes précédents tu aurais eut (et les personnes ayant lu le mangas le comprendront) une profonde aversion envers ces deux jumeaux, personnellement j'ai trouvé très intéressant le renversement de situation et de considération du lecteur envers ces personnage.


    Je voudrais quand même féliciter l'auteur de la critique faite sur ce site, car elle est assez bien écrite, seul problème, non pas qu'elle soit completement subjective, elle prend des éléments quelle sort du contexte pour mieux les critiquer. On aboutit donc sur une critique exagérée et assez ridicule à cause de l'acharnement pour nous faire comprendre que le manga est "mauvais". Finalement quoi qu'en puisse en dire je recommande les animés à tout public averti (n'étant pas choqué par le sang par exemple) et vivement la troisieme saison.


     

  • Anonyme

    11/08/2007 à 13h26

    Répondre

    De mon point de vue, il s'agit sans doute de l'une des meilleurs productions récentes... série d'action à la fois dure et prenante sans oublier la petite touche d'humour. J'ai découvert Black Lagoon par l'anime, et je me suis jeter ensuite sur le manga (l'anime retraçant les histoires parues jusqu'au tome 6). Le manga ne semble en être qu'à ses débuts et laisse présager des développements intéressant (notamment autour des différents personnages qui semblent tous présenter un passé assez lourd). En ce qui concerne les scènes dites choquantes, je pense que dans leur contexte elles prennent un tout autre sens... j'ajouterai que les manga sont rarement poltiquement correctes.


    En bref une oeuvre que je conseillerai notamment aux fans de films made in HK et autres fans de john Woo. 

  • Anonyme

    08/10/2007 à 19h52

    Répondre

    j'ai connu par l,anime ... 12ers episodes tres sympa pour l'aventure et apres ca devient tres statique et mou du genou.


    J'ai attaque le manga donc ... a suivre.

  • Anonyme

    28/04/2008 à 16h16

    Répondre

    Non mais c'est quoi ce boycott!


    Oui, c'est violent, mais là au moins on a de l'action au scénario recherché et réaliste.


    Perso, je suis l'animé (la plus grande réussite des studios mad house à mon goût) et je pense que je vais me mettre au manga.


    Maintenant, c'est sûr: si vous ne supporter pas la violence, ce manga n'est pas fait pour vous. Moi même, je n'aime pas tellement la violence, mais quand il y a une bonne histoire derrière, on l'accepte: ex: berserk.


     


     

  • Anonyme

    03/05/2008 à 12h28

    Répondre

    J'ai lu le manga: les évènements sont quasiment les mêmes que ceux de l'anié.


     


    Le "GROS" point noir: c'est la traduction et les onomatopées lourdes qui gâchent à moitié le dessin.


     


    Ce manga aurait pû être un chef-d'oeuvre si l'éditeur Kabuto avait bien fait son travail. (prenez par exemple berserk)


    Au final, ce manga est bien sans plus: dommage, je m'attendais à mieux: j'aime les traductions normales: pas celles complètement incohérentes==> par exemple: le premier tome: le plan pour détruire l'hélicoptère est vraiment incompréhensible: je n'y ai rien compris. Dans l'animé, c'était bien plus simple à comprendre.

  • Anonyme

    31/10/2008 à 16h42

    Répondre

    Critique totalement stupide. Black Lagoon n'a rien d'une copie de City Hunter...si tous les mangas contenant des armes a feu devait être comparés à City Hunter, on en finirait plus. Chaque manga a son univers, sa personnalité propre. Certes, Dutch ressemble à Falcon, parce qu'il est grand, balèze, avec des fringues militaires. Et alors? Des gros militaires, y'en a partout, non? Certes, le scénario de Black Lagoon n'est pas aussi recherché qu'un Death Note par exemple, mais ce n'est pas le but. On est dans le registre de l'action et de l'humour (que j'ai aimé, pour ma part).

    Quant aux personnages, je trouve qu'ils ont beaucoup de charisme, là aussi contrairement à ce qui a été dit dans la critique.

    Bref, ne vous laissez pas refroidir par ce qui a été écrit, et faites vous votre propre avis, vous ne le regretterez pas.

  • Anonyme

    16/11/2008 à 22h44

    Répondre

    Encore une fois on remarque une critique qui mitraille de travers. Il serait tout de même souhaitable d'approfondir l'oeuvre un minimum car se permettre de commenter un travail avec un seul ouvrage c'est léger.


     


    Surtout quand on se targue de faire un site "critique".

  • Anonyme

    16/08/2010 à 18h08

    Répondre

    Ne vous fatiguez pas à réagir à ce genre de critiques. C'est peine perdue. Pour en lire une de temps en temps chaque fois que j'échoue ici (et par curiosité malsaine il faut l'avouer), je constate régulièrement le même torrent d'inepties comme la comparaison directe avec une autre oeuvre car certains éléments surfaciques sont communs (rhoo, ya dé robo là ossi!), déception sur la nature du contenu ou la façon de l'amener (et oui coco, c'est le message de l'auteur et non le tiens).


    Celui qui ne voit que violence dans blacklagoon n'a peut être pas encore la maturité (et encore, c'est beaucoup dire) pour l'apprécier, sans pour autant le transformer en chef d'oeuvre non plus.


    Même si la plupart des ficelles sont vieilles comme le monde ça reste un manga cru, peu sensuré, qui va au travers de gags et de scènes gores au possible (visuellement comme psychologiquement) prendre la grande pensée manichéenne pour en faire de petits confetti. L'alternance entre l'humour et le gore, l'insouciance de Rock et certaines sinistres réalités (parfois maladroitement amenées) sont là pour faire réagir.  Le glauque ne dure pas non plus bien longtemps, le but est de faire réfléchir et non de (trop) choquer, les scènes hilarantes ne sont jamais bien loin. La dérision faire rage, jusque dans les églises et lorsqu'on rentre dans le jeu, certains passages sont vraiment à mourir de rire.


    Le peu de background fourni à la foule de l'île (pour ne pas dire la faune) n'est pas là pour rendre les personnages particulièrement attachants ou détestables mais se fait  en général l'avocat du diable,  "Ce n'est pas vraiment sa faute"  ou "la suite logique de quelques choix malheureux" en quelque sorte.


    Si vous avez un minimum de tolérance, un peu plus de résistance à la violence et au malsain et  un petit faible pour la dérision, Black Lagoon vaut définitivement le coup d'être vu. Vous vous en ferez votre avis.

    Alors effectivement, si B.L. avait été en plus cohérent, millimétré , paufiné, etc. certains auraient surement  pu crier au génie au lieu de simplement apprécier.

    Peut-on vraiment reprocher à Black Lagoon d'être creux ou purement commercial ? A mon sens, il faudrait vraiment y mettre de la mauvaise foi. L'auteur se fait plaisir, ça se sent bien par moments, mais il faut adhérer un minimum au délire.




     


    Sinon pour info, le scenario est une façon d'enrober/d'habiller le message, la
    réalisation est une autre façon de sur embellir le tout sans trop
    altérer le style de l'auteur. Ce tout fait une oeuvre.


    L'essence
    même de toute oeuvre tient souvent en qq mots, l'histoire c'est de la
    technique et elle peut être plus ou moins  longue, plus ou moins
    complexe, mais s'il n'y a rien  à en tirer au bout, ce n'est n'est plus
    une histoire  au sens traditionnel du terme mais un simple excercice de
    style (l'art de raconter, oui mais quoi ?).


    Alors avant de vider une n-ième poubelle en guise de critique (quasi unaniment dénigrée pour info), merci de faire l'effort cogiter  5 minutes.


    Sans SMS ni mots grossiers, à bon entendeur...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques