5.5/10

Blood +

Beaucoup d'attentes et presque autant de déceptions nous attendent à la lecture de ce Blood +, adaptation fidèle de la série du même nom.

Saya semble une lycéenne vivant une vie normale sur l'île japonaise d'Okinawa. Elle a été adoptée et n'a aucun souvenir datant de plus d'un an. Cependant, elle souffre de réminiscences troublantes. Il lui revient ainsi des souvenirs datant de son combat contre des démons pendant la seconde Guerre Mondiale mais aussi dans la Russie du début du XXe siècle. La plus oppressante de ses réminiscences concerne un manoir français du XIXe siècle qui révèle en fait le milieu où elle a été élevée. Saya est "née" en 1833 dans un cocon provenant d'une momie de chiroptère aux côtés de sa soeur Diva. Saya et Diva sont en fait les derniers vampires connus, nés en ce monde pour abattre tous les démons.

Blood +
Blood +
L'amorce semblait bonne mais Blood + se met en quête d'un scénario passé les premières prémices, à  tel point qu'on se demande vraiment vers quel sentiment veut nous entraîner l'auteur. Si un affrontement final semble inéluctable, l'auteur rame durant le reste du titre entre ébauche de quête et massacres sanglants. Des petits morceaux pas vraiment raccordés qui, mis bout à bout font un gros tout désordonné, patraque et finalement peu appétissant, jusqu'à un final explosif. Le titre est l'adaptation fidèle de la série Blood + (elle-même inspirée de l'OAV Blood the Last Vampire) pas très subtile mais efficace. Car le rythme des combats et les quelques rebondissements amènent tout de même à faire pencher la balance de l'autre côté pour obtenir un équilibre tout relatif.

Si vous avez aimé le chara design de la série, Asuka Katsura n'a pas bougé d'un iota et s'offre une réplique quasi similaire. La couleur aidant beaucoup pour ce genre d'actioner, l'anime offre tout de même une visibilité bien meilleure lors de scènes d'action pouvant parfois sembler un peu confuse dans le manga. Rassurez-vous, les scènes d'action sont tout de même suffisamment actives pour titiller l'envie d'y jeter un œil, faisant de ce Blood + un bon vieux steak sanguinolent avec plein de bouts de gras infects.

Cette métaphore culinaire ne laisse transparaître aucune surprise. Comme la série, ce Blood + version manga se révèle imparfait, manquant cruellement de fond mais servi avec tout son lot de combats sans concession. Cela fait tout de même trop peu à se mettre sous la dent (de vampire) pour y prendre pleinement son plaisir. Le steak était décidément trop cuit...  

A découvrir

Soul Eater

Partager cet article
A voir

Blood + A

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques