5/10

Bloody Cross T.3


L'ange déchu Satsuki et son chat
Manipulée par Momose, Tsukimiya est gravement blessée alors qu'elle était sur le point de récupérer une partie de la deuxième relique. Laissée pour morte par la chatte, partie rejoindre son maître la deuxième relique en poche, Tsukimiya se réveille avec une surprise de taille : un nouveau stigmate est apparu sur sa poitrine, exactement au même endroit où se trouvait l'ancien. Elle retourne donc bredouille chez Tsuzuki qui ne l'abandonne pas pour autant. Il pense toujours avec besoin d'elle pour la troisième relique. C'est pendant qu'elle essaye de la récupérer qu'elle tombe sur un autre sang-mélé qui possède aussi un stigmate, Nao, qui va tomber amoureux d'elle au premier regard. Il pourrait bien devenir un nouvel allié de poids dans la chasse aux reliques, surtout quand on sait que son temps est compté à cause du stigmate...

Aussi étonnant que ça puisse paraître vu l'introduction chaotique des deux premiers volumes, il semblerait que le scénario commence à avoir une vraie direction. La croisade semble être au centre des préoccupations puisqu'elle désignera le prochain dieu. Pour cela, les prétendants doivent récupérer des reliques. OK, jusque là, d'accord. En plus, il y a même une association tierce qui s'en mêle et apparemment, elle a un favori. C'est bon, je suis toujours. Maintenant, il faudrait m'expliquer l'intérêt d'enlever le stigmate de Tsukimiya pour lui en remettre un nouveau. Là, j'avoue que j'ai un peu de mal à comprendre la logique de l'auteur. Les reliques ne sont pas non plus très originales : la première était un livre, la seconde aussi, la troisième est qualifiée de mineur puisqu'elle n'est qu'un vulgaire couteau... Bref, pour le moment, c'est pas vraiment la joie au niveau des idées.

La fin du volume sauve quand même un peu le tout puisque la trahison de la trahison de la trahison... de la trahison de.... bref, vous avez compris. Cette trahison donc, fait que l'héroïne se retrouve en très mauvaise posture et va potentielle re-re-re-remourir (vous me suivez toujours ?). Alors oui, ce petit twist fait que le tome est un peu moins mauvais que les deux autres et certains combats, s'ils n'étaient pas écourtés assez violemment, pourraient même être sympathiques...

L'arrivée d'un nouveau sang-mélé qui fait toujours le même gag (à savoir peloter les seins de Tsukimiya à chaque fois qu'il la voit, sans que ça la dérange réellement d'ailleurs...) ne change pas grand chose à la donne. Pour le moment, Bloody Cross est loin d'être un indispensable. Après, il ne faut pas oublier que ce genre de manga est assez lent à démarrer, il suffit de prendre Pandora Hearts pour s'en assurer. La toute petite amélioration fait qu'on a peut-être envie de lui laisser sa chance (ou pas ?).

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques