6.5/10

Bonne nuit Punpun! T.1


Les couvertures possèdent un relief.
Un volume 1 ? C'est parti pour une introduction !
Dans Bonne nuit Punpun!, nous suivons les aventures d'un jeune écolier japonais nommé Punpun. Il n'a rien de particulier si ce n'est qu'il est le seul à ressembler à une sorte de petit poussin, ce qui ne semble gêner personne à l'école où tout le monde est "normal" (comprenez : n'est pas un poussin). L'arrivée d'une nouvelle élève, Aiko, va provoquer chez Punpun ses premiers sentiments amoureux. Il va commencer par la suivre sur le chemin du retour, quitte à être traité de stalker, et lui faire sa déclaration de la manière la plus innocente qui soit. Chez la famille Punpun, l'atmosphère est quelque peu tendue entre le père et la mère qui n'arrêtent pas de se disputer. Ces disputes aboutiront d'ailleurs à un drame dont le jeune écolier aurait pu se passer. Il va devoir vivre quelques temps avec son oncle (le même qui lui a appris comment appeler Dieu)...

Pourquoi commencer Bonne nuit Punpun! ? En feuilletant rapidement le volume en librairie, il y a deux choses qui nous interpellent : le graphisme et le contenu de certaines bulles. En effet, le graphisme est assez étonnant dans la mesure où l'on voit ce petit personnage (qui pourrait être dessiné par un enfant de 3 ans) évoluer dans un univers ultra-réaliste, que ce soit au niveau des décors ou même des personnages dont certains traits du visage sont poussés à un niveau presque caricatural. Lors du premier feuilletage, on est aussi interpelé par certaines bulles qui parlent ouvertement de sujets qu'un écolier japonais est peut-être un peu jeune pour aborder. Punpun et ses amis vont faire la découverte de la sexualité avec les yeux innocents de l'enfance.

Une fois le tome lu, on se rend compte que le design de Punpun contraste complètement avec ce contenu. Même s'il ne parle pas, ses réactions sont assez explicites et la narration aide bien à faire passer ses idées. Les sujets abordés sont très sérieux et que ce soit les violences domestiques, le problème d'Aiko et sa secte (enfin, celle de ses parents), on se retrouve avec une trame de fond très sombre pour le mignon Punpun. Les personnages en eux-mêmes peuvent paraître dérangeants parfois, Aiko la première. Elle dit à Punpun que s'il la trahit une fois de plus (la première fois, il lui a juste dit qu'il allait dans sa direction alors qu'il allait dans l'autre), elle le tuerait, des paroles bien dures dans la bouche d'une écolière de CM1... C'est un peu ce que je reprocherais à l'œuvre, ses côtés très contrasté et polémique qui ne plairont pas à tous.

Le mot de la fin : Bonne nuit Punpun! est une lecture très étrange. Au début, on ne sait pas trop si on aime ou si on déteste mais on se laisse rapidement prendre dans cette critique de la société moderne. Grâce aux yeux de son poussin, Asano nous propose une vision à la fois dérangeante et réaliste des choses qu'un enfant ne devrait pas voir. Punpun se laisse entrainer très rapidement dans un monde auquel il n'appartient peut-être pas encore, celui des adultes, et il va devoir faire face à l'inconnu tant bien que mal. Je reste assez mitigé à la lecture de ce premier tome mais Kana ayant eu la bonne idée de sortir les deux premiers d'un coup, je saurais ce qu'il en est très rapidement !

Partager cet article
A voir

Gintama T.22

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques