7.5/10

Bonne nuit Punpun! T.2


La couverture du tome 2.
Est-ce que l'histoire avance dans ce tome ?
Le test de courage commencé par Punpun et ses amis à la fin du tome précédent se termine de manière complètement inattendue. Sur place, ils rencontrent une jeune fille blessée qui leur dit de ne pas traîner trop tard la nuit, soit. Il semblerait aussi que cet entrepôt laissé en décrépitude ait appartenu à une connaissance de l'un des membres de la bande. C'est cette même personne qui provoquera l'incendie de l'entrepôt. Les vacances terminées, il est temps de reprendre les cours. Punpun, qui avait promis à Aiko de l'emmener ailleurs a failli à sa promesse et tremble de peur à l'idée des conséquences que cela pourrait engendrer (elle l'avait quand même menacé de mort...). Dans le même temps, on rejoint la mère de Punpun qui se remet doucement à l'hôpital même si elle n'a pas l'air d'avoir très envie d'aller mieux. Tout n'est donc pas rose dans le monde de Punpun, entre les amis qui s'en vont, la mère qui n'en peut plus et des problèmes de vie et de mort, notre jeune poussin à fort à faire !

Par rapport au tome précédent, ça donne quoi ? On abandonne un peu les tribulations d'un jeune garçon devenu adulte trop vite et on dévie dans la ballade philosophique totale. Punpun commence à se poser des questions existentielles sur la mort, sur la vie, sur sa condition d'adulte. Il fait d'ailleurs plusieurs fois appel à Dieu pour le guider mais ce dernier n'est pas d'une grande aide, parle de manière mystérieuse et Punpun a bien du mal à le comprendre. Ce volume est bien moins "cru" que le précédent et on retrouve ce regard innocent qui avait fait l'originalité des premiers chapitres.

Que peut-on attendre du prochain volume ? Le saut dans le temps de deux ans m'a l'air d'être un artifice pour aborder des thèmes d'adultes plus rapidement et surtout sans trop choquer (j'avoue que les écoliers du premier volume m'étaient apparus comme sacrément précoce). Le côté dérangeant du premier volume a totalement disparu et on se rend compte que Bonne nuit Punpun! possède ce petit quelque chose qui devrait le démarquer des autres parutions dans le futur. Les parents de Punpun étant divorcés, on devrait aussi avoir le droit à la valse de l'enfant chez l'un et l'autre (pratique pour séparer les situations). La mère de Punpun semble aussi avoir du mal à s'adapter à sa nouvelle vie (elle a tenté de se suicider à l'hôpital quand même...) et il devrait, là aussi, y avoir matière à péripéties.

Le mot de la fin : Au final, on se retrouve avec un volume bien plus prenant que le précédent. Même si le style de narration reste le même, la façon dont les événements sont amenés est mieux gérée. Les personnages commencent à devenir de plus en plus attachants et la scène finale laisse présager des développements sympathiques. Empreint de philosophie, abordant des thèmes très durs, Bonne nuit Punpun! est une bonne pioche des éditions Kana (et j'étais sceptique au début) qui nous proposent une oeuvre assez déstabilisante au début mais qui sait trouver son rythme assez rapidement.

Partager cet article
A voir

Crimson Shell

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques