6/10

Brave 10

Combats acharnés sur fond de légende folklorique japonaise !

Les Plus Les moins
  • Le background historique vraiment intéressant
  • Les pages en couleur qui font plaisir en début de tome
  • Trop souvent brouillon dans le dessin lors des combats
  • Une fin qui a vraiment l'air précipitée.
  • Une héroïne assez fade... jusqu'au dénouement
  • Les ennemis manquent de charisme


Un graphisme fin mais parfois brouillon

Un petit peu d'histoire...

Brave 10 est une oeuvre basée sur la légende de Yukimura Sanada et de ses dix guerriers. Avant de parler de la série, petit retour sur la légende.

Yukimura Sanada est un seigneur qui a vécu lors de l'époque Sengoku (XV/XVIe siècle). Très prisé pour ses qualités guerrières (surtout en termes de stratégie), il va rapidement se constituer une armée et s'illustrer lors de grandes batailles. C'est notamment le cas avec la bataille (ou plutôt le siège) du château d'Okinawa en
Le gars en vert, c'est Sasuke !
1615. La légende dit qu'il était accompagné de dix guerriers qui rendaient son armée imbattable : Sarutobi Sasuke, Kirigakure Saizo, Miyoshi Isa, Anayama Kosuke, Unno Rokuro, Kakei Juzo, Nezu Jinpachi, Mochizuki Rokuro, Yuri Kamanosuke.

Les lecteurs de manga doivent reconnaître un bon nombre de noms dans cette liste puisque la légende de Sanada est utilisée à profusion. On pourra notamment citer Prince du Tennis (d'ailleurs, pour le clin d'oeil, le vrai Yukimura a été battu par un certain... Echizen !), Samurai Deeper Kyo, Gate 7 mais aussi Naruto.

 

Et le manga dans tout ça ?


Une des couvertures les plus réussies !
C'est l'époque du japon féodal, de ses provinces et de ses seigneurs de guerre. Chacun tente de grapiller le terrain de l'autre en jetant toutes ses forces dans des luttes acharnées. Brave 10 raconte l'histoire d'Isanami, déesse de son état, qui s'est vue poussée hors de son temple par des voyous qui l'ont mis à sac. Elle décide donc d'aller rejoindre le puissant seigneur Yukimura Sanada. La route n'est pas sans embûche dans ce monde en proie aux batailles et, par un heureux hasard,
Hey Sexy !
sa route croisera celle de Kirigakure Saizo. Le samuraï errant accepte d'accompagner la déesse jusqu'au château de Sanada. Ce dernier décide de protéger Isanami mais pour cela, il va avoir besoin d'aide... C'est ainsi que commence le voyage de nos héros pour rassembler ceux qui deviendront les légendaires 10 guerriers de Yukimura Sanada.

Dirigée par un graphisme assez fin et plutôt dynamique lors des combats même s'il reste assez brouillon quand il y a beaucoup de pouvoirs (ou beaucoup de personnages), Brave 10 s'attarde souvent sur des détails inutiles de l'histoire. Il n'est
Un vert douteux ?
pas rare de voir un combat durer plus d'un tome et demi et s'arrêter en plein milieu par exemple. C'est le cas de pratiquement tous les "combats finaux" qui sont interrompus par un Deus Ex Machina qui permet de ne pas perdre de temps et de terminer l'histoire assez rapidement. Les personnages sont assez bien développés et leurs relations évoluent bien au fil de la série. Le groupe décousu du début devient plus soudé au fur et à mesure, réuni autour d'Isanami qui, même si elle est complètement inutile pendant les combats, remplit bien son rôle de déesse dans la mesure où elle rassemble. Je vous avouerai que j'ai été très surpris par la fin précipitée pour la simple et bonne raison que j'ai appris juste avant de lire le dernier volume que l'auteur avait commencé une suite pour
Vous y voyez quelque chose vous ?
la série juste après avoir publié le dernier chapitre. Pourquoi en finir si vite si c'est pour recommencer immédiatement ? Envie de renouveau, besoin d'aller de l'avant rapidement ? Passage à vide ? Le mystère reste entier...

Un anime en cours de diffusion et une suite en prépublication au Japon.

On ne peut pas dire que la série ait eu un succès retentissant en France (chose peut-être due au prix élevé de chaque tome et à la réputation douteuse de Panini), mais au Japon la série cartonne
Encore un fond douteux...
puisqu'une adaptation animée a vu le jour cette année. Elle devrait compter 12 épisodes et est diffusée depuis le mois de janvier chez nos amis du soleil levant. De plus, l'auteur a déjà commencé la prépublication de la suite de la série intitulée sobrement Brave 10 S. Vu la fin de la première série, je serais tenté de dire que c'était plus ou moins couru d'avance. Cependant, aucune annonce n'a été faite par Panini pour le moment, il y a donc peu de chances pour que l'on voit cette suite arriver chez nous pour le moment...

Verdict...

Je reste plutôt mitigé sur la qualité de la série. Le back
Il a des ongles un peu longs...
ground
historique apporte beaucoup de qualités (contrairement à Naruto ou Prince du Tennis, l'auteur ne mélange pas les profils des différents guerriers, ce qui nous permet de découvrir certains des traits de caractère qui leur sont propres) mais je n'ai pas eu l'impression que l'auteur savait les gérer. En essayant de convaincre avec du fan service (certains personnages féminins ont des arguments de poids, il est vrai), on en arrive à une série qui ne sait pas vraiment où elle va, en témoigne la fin qui n'en est pas vraiment une. Sauvé par ses personnages de l'ennui total, Brave 10 a quand même de quoi divertir (sinon, la série n'aurait pas été adaptée en anime) même si les plus difficiles s'ennuieront assez rapidement. Je n'irai pas jusqu'à vous déconseiller la lecture de la série, mais disons qu'il y a d'autres titres qui méritent plus le coup d'oeil.

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

1 commentaires

  • Anonyme

    07/08/2013 à 08h07

    Répondre

    moi je tien a dire que j ai adorer ce manga !les personnage on tous le personnalité et l'humour et au rendez-vous !Personnelement j atriburai une note de 7 pour ce manga fabuleux qui fut pour moi exeptionnel ! pour faire simple c'est un des anime a connaitre !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques