4/10

Busô Renkin

Busô Renkin est un manga trop simpliste pour que l'on s'y attarde. Préférer lui l'oeuvre fard de l'auteur : Kenshin

 

Depuis Fullmetal Alchemist et le succès phénoménal de cette série, l'alchimie est à la mode. Non pas que ce thème ait été totalement absent du monde du manga pendant de longues années, mais la série au héros au bras métallique a beaucoup contribué à le remettre au goût du jour. On peut en tout cas parier sans trop de risques que c'est ce succès qui à poussé la création et l'édition de Busô Renkin - arme alchimique. D'autant plus que le thème de l'alchimie aurait très bien pu être remplacé dans ce manga par de la magie, de la mécanique quantique, un développement de la théorie du chaos, ou n'importe quelle science un tant soit peu obscure pour le commun des mortels.

Busô Renkin fait partie de ces mangas qui ne souffrent que d'un défaut : celui de n'être que trop moyen. Le scénario n'a rien de déplaisant, mais il est terriblement convenu. Jugez par vous-même.

Busô Renkin
Busô Renkin
Alors qu'il se promène dans l'usine fantôme derrière son lycée, Kazuki (seize ans et un profil de héros parfait) tente de sauver une fille se faisant agresser par un monstre improbable. Mais le courage et la grandeur d'âme ne font pas tout : le monstre a vite fait de lui transpercer le coeur. Heureusement pour notre jeune héros, la demoiselle au secours de laquelle il a volé n'est pas madame tout le monde. Elle est un "Soldat Renkin" (Renkin signifiant "alchimie" en japonais) et de ce fait elle a accès a la toute puissance de la science Renkin. Ce qui tombe bien, puisqu'elle a justement sous la main un "nucloton", un petit bijou de technologie très pratique pour remplacer un coeur transpercé par exemple, et très facile à insérer dans l'organisme du receveur. Mais ce don ne va pas sans quelques effets secondaires, comme la capacité à invoquer une lance Renkin, et donc la capacité à se battre efficacement contre les Homoncules, rejetons du coté obscur du Renkin dont la principale occupation est de dévorer des humains.

Il est jeune, galant, beau et chevaleresque. Elle est jeune, ténébreuse, belle et forte. On devine aisément comment va évoluer leur relation. Mais ne vous y trompez pas : Busô Renkin n'est pas un Clamp, ni un manga à la croisée des genres. Il s'agit d'un shônen pur et dur dont le noyau central est constitué de combats. Des combats dont on connaît l'issue un peu trop facilement. Car en dehors des deux protagonistes principaux, on ne peut pas vraiment dire qu'il y ait d'autres personnages importants. Les amis et la soeur de Kazuki ne font office, au pire, que de bouche-trous pour les passages entre les combats, et au mieux de ressort comique pour ces mêmes passages. Si l'un des deux héros venait à mourir, l'histoire s'arrêterait sans doute aussi net, faute de personnages crédibles.

Les deux premiers tomes de cette série sont conçus comme un jeu vidéo. Après un court tutorial dans lequel le héros découvre ses pouvoirs, celui-ci apprend l'existence d'un "boss". Mais il lui faudra d'abord vaincre une véritable armée de sous-fifres, ceux-ci devenant de plus en plus forts au fur et à mesure des combats pour enfin arriver devant le boss de fin de niveau et le battre en combat singulier. Tokiko, la demoiselle qui lui a fait découvrir ce merveilleux monde dans lequel son esprit avide d'aventure peut s'exprimer, est mise hors circuit par une petite pirouette scénaristique, Il se retrouve donc seul pour affronter le boss final. Un vrai jeu vidéo, avec une petite cinématique à la fin pour conclure ces deux premiers tomes.

Cette structure simpliste permet de retrouver ses marques facilement, mais pour l'amateur de manga, elle est d'un ennui profond, car elle ôte toute surprise, exactement de la même manière que pour Yu-Gi-Oh ! R.

Mais contrairement au spin off en question, le dessin est ici loin d'être désagréable. On sent qu'il y a eu un réel travail et un vrai soin apporté au dessin. Tout est propre, bien finalisé, et les trames sont bien appliquées, quoi qu'un peu absentes. Malheureusement, le character design simpliste rend ceci un peu vain. On appréciera toutefois le travail effectué sur certains monstres, avec leurs corps fait de plaques, un peu à la manière du personnage de Monsieur dans la bande dessinée Travis.

Busô Renkin est un manga trop simpliste pour que l'on s'y attarde. Seuls ceux qui arrivent à se passionner pour un manga comme Yu-Gi-Oh ! R arriveront à ne pas s'ennuyer lors de sa lecture.

A découvrir

Top Speed Underground

Partager cet article

A propos de l'auteur

    14 commentaires

    • Tenshikurai

      15/09/2006 à 15h45

      Répondre

      Je suis très decu par ce manga, je n'ai pas pu lire plus d'un tome tellement je l'ai trouvé lassant... Watsuki... Watsuki... ou est tu? c'est pas possible, il a du tomber sur la tete... après Kenshin, faire ça... c'est pas possible!

    • Kei

      15/09/2006 à 16h17

      Répondre

      Mince alors, j'avais même pas calculé qu'il s'agissait de l'auteur de Kenshin. En un sens, c'est pas plus mal, sinon j'aurais fait des remarques désobligeantes sur la balafre de l'héroïne

    • Tenshikurai

      15/09/2006 à 20h27

      Répondre

      c'est sur que niveau inspiration... enfin bon, un manga à oublié! J'espère qu'il va nous refaire un manga "historique" watsuki, parce que là... quand je pense que c'est son disciple qui a fait One piece, je pense que l'eleve a depassé le maitre pour le coup...

    • rhed308

      15/09/2006 à 21h09

      Répondre

      il en effet dommage de ne pas avoir précisé que l'auteur etait celui qui nous avait crée Kenshin le Vagabond ( mais bon on le précise ici)


      cela n' aurait donné que plus de poids dans le fait que ce manga est vraiment moyen ( voire mauvais).
      nous etions en droit d'en attendre bien plus de la part de Watsuki

    • Prospero

      16/09/2006 à 09h11

      Répondre

      Mis à part une désagréable impression de déjà-vu (Alchimie, Homoncules ?), le manque de pronfondeur certain des personnages, calqués sur tous les shonens que je connais, un graphisme plat et le puissant pouvoir sédatif de l'engin, rien à dire dessus ... 6,50 de perdus, tiens

    • Kyosuke

      16/09/2006 à 18h16

      Répondre

      Perso. j'attends de voir se que sa va donner par la suite, car pour moi, les premiers tomes de Kenshin etaient vraiment naze, je me forçait carrement a les lires, pour vous dire.

      Mais je veux vraiment donner sa chance a Buso Renkin ne serait-ce que pour le dessin de maitre Watsuki qui est plus beau que jamais (enfin si les dernier tomes de Kenshin etaient aussi beau ^^') et puis le charac. du perso. principal est tellement stylé, qu'il m'arrive de rester quelque instant devant une de ses expressions de colére

    • Anonyme

      19/09/2006 à 18h12

      Répondre

      En meme temps.... Le perso principal est une reprise de Yahiko à 15 ans...
      C'est marrant. Watsuki n'a jamais réussi à faire autre chose apres kenhin...
      A noté que hiroyuki Takei le créateur de Shaman King fut aussi l'un de ses assistant...

    • Tsubasa

      19/09/2006 à 18h22

      Répondre

      De même que Kentaro Yabuki, auteur de l'excellent Black Cat(et ça se voit).

      Sinon j'ai moi aussi été très déçu de cette... "chose". A part les graphismes, rien de m'a touché. Pour dire, j'ai même pas acheté le volume 2.
      Kenshin, revient !

    • Tenshikurai

      20/09/2006 à 22h05

      Répondre

      Kyosuke a dit :
      Perso. j'attends de voir se que sa va donner par la suite, car pour moi, les premiers tomes de Kenshin etaient vraiment naze, je me forçait carrement a les lires, pour vous dire.

      Mais je veux vraiment donner sa chance a Buso Renkin ne serait-ce que pour le dessin de maitre Watsuki qui est plus beau que jamais (enfin si les dernier tomes de Kenshin etaient aussi beau ^^') et puis le charac. du perso. principal est tellement stylé, qu'il m'arrive de rester quelque instant devant une de ses expressions de colére


      Le prob c'est que Kenshin fait plus de 10 tomes, va falloir aller vite pour que le manga soit d'un coup super interessant! Et puis les premiers tomes de Kenshin sont bons! Faut pas tant se forcer...

    • Anonyme

      30/11/2007 à 18h13

      Répondre

      il faut arrêter de comparer un oeuvre d'un auteur à sa précédente, et plûtot essayer de s'interresser au manga lui-même... Ce qu'un amateur de shonen recherche c'est surtout les combats, le graphisme et l'histoire... Et je trouve que ces 3 conditions sont bien remplies par Buso renkin. En tout cas c'est toujours mieu que one piece (un pirate qui cherche une pièce...). Et puis au moins on peut voir un ado qui est en train de murir et qui a d'énormes responsabilités, comme nous!!!

    • Kei

      30/11/2007 à 18h20

      Répondre

      Ah non, désolé. One Piece est un chef d'oeuvre, pas Buso Renkin. One Piece est original dans son thème, dans ses dessins, dans son humour. On est très loin du lot commun des shônen.


      Quant a la comparaison avec Kenshin, il n'y en pas eu dans cette critique  

    • Anonyme

      28/08/2008 à 17h58

      Répondre

      Quand j'ai découvert que maitre Watsuki avait sorti un autre manga, j'ai sauté au plafond!!!


      Résultat: [img]http://www.krinein.com/forum/images/smilies/pouah.gif" border="0" alt="" />

    • Anonyme

      03/02/2009 à 21h31

      Répondre

      On ne peut pas nier que les deux premiers tomes de Buso renkin soit très engageant (en fait surtout le 1e v_v) cependant dès le 3e tome ça devient plus interressant, le manga est amusant à lire et les ennemis suivant ne sont plus des monstres (chose qui rendait les précedents combats indigestes) mais des homoncules humains puis des soldats Renkin de plus de nouveaux persos apparaissent (j'en suis au tome tel que le captain Bravo (aperçut en fin de tome 2)et Gôta qui fera office de troisieme membre du groupe (et au style de combat pragmatique et stratégique tout comme un certain Shikamaru)


      pour faire bref je dirai que passer les 2 premiers tomes Buso Renkin devient un shonen classique mais plutôt efficace! 


       

    • Anonyme

      21/02/2009 à 21h41

      Répondre

      Personnellement, je n'ai pas du tout aimé kenshin qui ne m'a pas emballer dès le 1er tome ( j'ai lu les suivants mais j'ai arrêter trop ennuyeux à mon goût, désolé pour les fans) , tandis que busô renkin m'a passionné tout de suite.


       


      Je le trouve aussi bien que one piece, et je trouve dommage d'enterrer un manga avant de l'avoir lu vraiment.

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

    Rubriques