8/10

Le Chemin des fleurs T.6

Hiroki alias "Ichiya" renaît sur scène en donnant la réplique à Takeru, dit "Kyônosuke", lors de leur magistrale interprétation des "Trois Voleurs". Plus que renforcée, sa passion dévorante pour le kabuki éclipse ses sentiments vis-à-vis d'Ayame et il décide d'accepter les fiançailles avec Yûna pour servir ses ambitions. Kyônosuke, de son côté, s'obstine à vouloir briller sur scène, pour lui et pour les yeux de sa belle, en prenant un rôle aux antipodes de son registre : celui d'une femme…


Mais il pleut pas pourtant...

Ichiya est de retour et il est motivé pour percer dans le kabuki à n'importe quel prix. Qu'est-ce qui nous indique qu'il a enfin embrassé les enseignements de Machiavel ? Il accepte de se marier avec la fille de la Todorokiya alors qu'il n'a pas vraiment de sentiments pour elle et met donc de coté la pauvre Ayame, toujours en train de trimer pour survivre... La rivalité Ichiya/Kyônosuke est donc plus forte que jamais et maintenant, chacun dispose des mêmes moyens pour obtenir des rôles : ils sont tous deux considérés comme héritiers de deux grosses familles issues du kabuki. Autant dire que la compétition va faire rage et c'est en partie pour cela (l'autre raison étant qu'il veut comprendre le coeur des femmes) que Kyônosuke décide que son prochain rôle sera celui d'une femme. Il ne connaît encore rien aux onnagata alors qu'Ichiya en a fait sa spécialité. De son côté, le jeune homme aux lunettes à l'occasion de s'essayer à un grand rôle masculin, jusque là spécialité (ou en tout cas rôle de prédilection) de Kyônosuke.

Ako Shimaki fait donc passer le triangle amoureux un peu en arrière pour remettre le kabuki au centre de son oeuvre. Portée par un graphisme fin et précis, la série continue à enchanter ses lecteurs pour la sixième fois consécutive. 

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques