4.5/10

Chopperman T.2


Un nouvel ennemi devient ami ?
Le suppôt du Mal a un nom : l'infâme Dr. Usodabada ! À ses yeux, l'île tranquille de Tony-Tony n'est qu'un amuse-bouche avant les plats de résistance que représentent East Blue et le Nouveau Monde entier ! Cette fois-ci, il envoie son lieutenant hyper-puissant, Sanjirops, semer la zizanie ! Mais grâce à l'attirante Namifa, CHOPPERMAN et Zorokiller vont découvrir le point faible de ce vilain “mi-dinosaure mi-cochon”...

Après Nami, Pipo, Zoro et Robin, c'est au tour de Sanji d'apparaître dans cette version enfant édulcorée de One Piece. Malheureusement, c'est toujours aussi moyen. Tout reste ultra basique : l'histoire, les personnages, le trait... En ce qui concerne les personnages, Zoro est toujours méconnaissable graphiquement, c'est à se demander si l'auteur a déjà vu le personnage auparavant. Coup de bol, il se rattrape bien avec Sanji qui lui, est super fidèle en terme de caractère et même de trait. C'est vraiment bizarre que Zoro soit traité comme tel... L'auteur commence aussi à utiliser d'autres personnages de la série originale comme Jabura (du CP9) qui est relégué à un second rôle pas particulièrement gratifiant. Espérons qu'il fasse un peu mieux la prochaine fois... Avec Sanji, il refait le coup de "l'ennemi qui devient ami en l'espace de 4 cases". Pas génial, pas très intéressant, pas très crédible, bref, c'est pas vraiment la fête. Je préfère ne pas parler de la scène dans la forêt avec Gaimonkey et les animaux qui sont tous amis et qui tous très heureux de pardonner sans condition celui qui les pourchassait et voulait les revendre trente secondes plus tôt...

Chopperman est encore loin d'être une bonne série et cela, même pour du kodomo. Quand on s'attaque à un monstre sacré comme One Piece, il ne faut pas se rater et force est de constater que pour le moment, Hirofumi Takei ne s'en sort pas super bien... À suivre, mais pour encore combien de temps ?

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques