6.5/10

Chrno Crusade

Généralement lorsque tout un flan se fait autour d'un shônen, la critique n'y va pas avec le dos de la cuiller. Flan, cuiller, tout ceci risquerait bien de se faire gober en un rien de temps par les lecteurs les plus assidus sans aucun autre plaisir que de le prendre en dessert. A vrai dire, devant la horde de fans de Chrno Crusade, la moindre chronique pourrait être pris comme un déclenchement à une guerre nucléaire. Le manga et surtout l'anime ont trouvé leur public. Un public de jeunes hommes qui dégustent les aventures de Chrno et Rosette, un couple improbable féru d'action à gogo et forcément liés par un terrible secret. Et bah chez Krinein, on n'a pas peur de la critique (d'abord !), on laisse les flans à Desty Nova et on peut affirmer tout simplement que Chrno Crusade possède des qualités... et des défauts.

L'associé du Diable

Chrno Crusade
Chrno Crusade
1928. Rosette Christopher, est une exorciste travaillant pour le compte du monastère Marie Magdalene. Accompagnée du démon Chrno, elle a pour mission de libérer la ville de New York des créatures maléfiques qui l'assaillent. Ils ne font pas dans la dentelle et se font souvent réprimander mais les résultats sont présents. Pourtant, derrière ce duo débonnaire, se cache un lien, un pacte unissant un membre de l'Eglise à un membre des Ténèbres. Une amitié fragile pour une équipe à qui tous les bâtons vont être mis dans les roues surtout face au terrible Aion...

Si les premiers tomes peuvent sembler évoluer aléatoirement entre le shônen classique mettant en relation deux personnages que tout éloigne, le shônen qui flingue dans tous les sens dans le genre de Black Lagoon et le shônen ponctuant ses phases d'action par des instants d'humour, Chrno Crusade est bel et bien un... seinen. Destiné à un public plus âgé, le scénario se complexifie progressivement au fur et à mesure que le retour sur le passé des personnages est développé. L'intrigue prend une tournure emplie de noirceur et baignant dans la fiction ésotérique sur un fond d'esprit ecclésiastique qui n'est pas sans rappeler Pilgrim Jäger ou Hellsing en bien plus soft. Pour mieux le caractériser, Chrno Crusade évolue sur le même rythme que FullMetal Alchemist avec un cocktail d'action brute et d'une quête en fil rouge emmené par une association qui parle beaucoup mais souvent pour ne rien dire. Le lien entre les deux parties se réalise aisément par des transitions bien amenées et qui ont « de la gueule ». Les grands thèmes restent dans le classique de l'esprit shônen avec un côté aventure et action quasi permanent.

Evil in church

Le bat blesse concernant le dessin des premiers volumes. Si la trame est hyper dynamique avec des actions explosives dans tous les sens, le graphisme perd énormément en qualité et les personnages apparaissent simplistes et d'un classicisme assez affligeant pour un seinen. Les protagonistes ne bénéficient que d'un manque d'originalité, les stéréotypes caractériels s'y retrouvent aisément : Chrno le démon tranquille et Rosette la bonne soeur surexcitée. Bref, planter des comportements duals, soit du grand classique pour une quête initiatique commune. En dépit de cela, le manga se révèle tout de même prenant avec un rythme frénétique, sans relâche et un ton amusant parfois.

Les personnages restent pourtant assez quelconques après quelques évolutions du trait. Le crayon effleure des protagonistes aux visages arrondis et ne fourmillant pas de détails. La trame et le découpage hyper dynamique ne laissent pas beaucoup de place au remplissage, excepté sur de cases en quart, demi ou plein page de meilleure qualité. Humour oblige, le SD est présent. Et forcément, une petite mention spéciale au vieux pervers qui n'est pas sans rappeler Desty Nova. Comme quoi, mon introduction sur le flan n'était pas si tirée par la languette (du flan, évidemment).

Adapté en série animée, l'oeuvre de Daisuke Moriyama a aussi connu le succès. Quoiqu'il en soit, Chrno Crusade se révèle être un bon shônen ou un seinen moyen défendant une histoire plus complexe qu'il n'y parait au premier abord. Bien mais sans plus...

Partager cet article
A voir

Origine

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • Anonyme

    19/06/2007 à 19h43

    Répondre

     Je trouve que cette série est réelement bien, l'histoire est relativement tenante, j'aime beaucoup le chara-design. La fin est d'une certaine manière triste, mais "inévitable" je pense, on ne le sait pas dès le tout début, cependant on est quand même averti. Les personnages sont sympas, il y a tout de même de l'humour, malgré une ambiance certaines fois sombre. (je parle de l'animé, je n'ai jamais lu le manga)


    En bref, c'est un manga qui se regarde sérieusement, j'ai beaucoup aimé!

  • Anonyme

    10/12/2008 à 20h15

    Répondre

    pour moi ce manga est vraiment super les personnages atachent et drole l'histoire est vraiment tres belle bréf c'est un manga a conseiller a ses amie

  • Anonyme

    27/01/2014 à 02h48

    Répondre

    le best manga du monde

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques