7.5/10

Chroniques de la Guerre de Lodoss (Les) - La Dame de Falis

Les années passent et les épisodes de la plus grande saga de manga d'héroïc fantasy se poursuivent encore et encore. Avec un nouvel épisode intitulé La Dame de Falis, les Chroniques de la Guerre de Lodoss se dote d'une nouvelle épopée sur la mythique île-continent où le destin des survivants se joue à coup d'épées et de sortilèges. Retour dans un monde pas si inconnu sur lequel une nouvelle menace démoniaque plane. Ryo Mizuno, auteur de nombreux romans de fantasy, et Akihiro Yamada (Raxhéphon, La Saga des 12 Royaumes) revisitent le mythe avec de sérieux nouveaux arguments pour nous convaincre qu'il est possible de renouveler une franchise en perte de vitesse.

War !

Lodoss : La dame de Falis
Lodoss : La dame de Falis
Moss, au Sud-Ouest de Lodoss. Le seigneur des démons est revenu à la vie après avoir été invoqué par un noble en quête de pouvoir. Sous des traits féminins, le mal absolu foule les vertes plaines de Lodoss et il ne compte pas se laisser dicter son comportement par qui que ce soit, surtout pas par les hommes, nains ou elfes qui peuplent les contrées de l'île. Flaus, la dame de Falis, compte bien stopper la progression des monstres avec l'aide de guerriers sélectionnés parmi les plus fines lames du pays. Toutes les autres aides seront les bienvenues car la toute puissance est dans l'autre camp... Six combattants vont se lever pour prendre les armes et lutter pour tenter d'éradiquer ce problème qui a déjà pris une importance démesurée...

Le scénario principal n'innove en rien par rapport aux précédents chapitres consacrés à Lodoss mais il faut bien avouer que l'intrigue se complexifie petit à petit grâce à un travail psychologique important sur certains personnages. Le ton beaucoup plus orienté seinen que les précédents contribue à creuser un peu plus profondément l'histoire. Les réactions héroïques stéréotypées n'ont plus de sens, elles laissent place à une élaboration plus précise du problème et à des solutions pour le résoudre. Une large part du manga prend le temps d'installer un contexte, des revirements de situation et une intensité qui s'en va croissante. Cependant, les combats ne sont pas oubliés, ils sont dynamiques et durs mais aussi peu compréhensibles parfois.

Lodoss, ton univers impitoyable...

Les personnages principaux et secondaires bénéficient d'une attention toute particulière en ce qui concerne le chara design qui se traduit par un trait fin et un peaufinage des détails conséquent : multiplication des rides, texture des cheveux très travaillée, plissage des vêtements, etc... Le « tout pour le seinen » se révèle payant mais au passage, la perte d'humour est constatable dans cet épisode où le drame prend une place déterminante. On retrouve le travail de Yamada toujours aussi performant. En fait, seule la pelletée de personnages et l'ambiance médiévale sont sauvés du changement total. Grand admirateur de Tolkien, Mizuno nous ressort un sexto déjà vu avec magiciens, guerriers, nains et tout le tintouin, répondant au genre de voyage belliqueux. L'originalité manque mais la compensation est réelle grâce à un dessin plus somptueux que jamais.

Pour son premier lot de manga parus, Kami nous gâte avec une édition d'excellente qualité à un format supérieur à celui du manga conventionnel (21x16.5 pour l'occasion) très agréable à lire pour un peu moins de 300 pages. La nouvelle venue sur le marché peut se targuer de nous servir une version souple sans défauts d'impression majeurs à tel point qu'elle serait presque qualifiable d'oeuvre « deluxe », si seulement il avait été adapté en sens de lecture oriental. Delcourt, qui bénéficiait du titre il y a quelques années, sans en développer sa suite peut s'en mordre les doigts aujourd'hui.

Les Chroniques de la Guerre de Lodoss - La Dame de Falis comblera tous les fans de la série et attirera sûrement les autres par la grandeur fantastique de son univers. Mais quelque chose me dit que Lodoss pourrait connaître d'autres aventures à l'avenir...

 

A découvrir

Koi Koi 7

Partager cet article

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • Subayu

    15/06/2005 à 20h59

    Répondre

    Bonjour!
    Je suis nouveau ici, et je poste jute pour réagir à ta critique en y apportant une petite précision.
    En fait, ce manga a été publié au japon en sens de lecture occidental. L'éditeur a donc bien conservé le sens de lecture original^^

    Voilà!
    Sinon, je n'ai rien à dire sur le reste, je suis d'accord ^^

  • juro

    15/06/2005 à 23h24

    Répondre

    Bienvenue et sacré précision

  • Anonyme

    03/08/2010 à 15h46

    Répondre

    A propos du sens de lecture, il faut preciser que l edition original en japonais est dans le sens occidental

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques