6/10

Chroniques de la Guerre de Lodoss (Les) - Les chroniques de Flaim

Spark est un jeune garçon comme on en croise presque trop souvent sur Lodoss. Dans son CV donc, on peut noter qu'il est apprenti chevalier, prétendant au trône du royaume de Flaim. Presque une banalité quoi. De plus, Spark n'a vraiment rien d'original. Il rêve des héros de la grande guerre, de batailles, de combats etc. Un type de Lodoss banal quoi.

Lodoss - Flaim
Lodoss - Flaim
Pourtant, Spark n'a pas tout perdu. Il semblerait qu'il ait une destinée particulière, une quête à accomplir. En effet, par sa faute, un objet vient d'être dérobé au roi par des elfes noirs. Spark pour se racheter va devoir partir sur leurs traces pour récupérer ledit objet. Accompagné de nouveaux camarades, Spark se met en route plein d'espoir et de rêves. Il est loin de se douter qu'il tient la destinée de Lodoss entre ses mains. Quinze ans après la grande guerre, la bataille finale va enfin avoir lieu...

Après la lecture des Chroniques de Flaim, la première impression est le sentiment de « déjà vu ». En effet, bien que l'histoire soit inédite et mette en avant de nouveaux personnages, on est ici devant un produit recyclé. Les similitudes entre les Chroniques de Flaim et les Chroniques de la guerre de Lodoss sont légions. Ainsi, Spark et son groupe sont une copie quasi parfaite du groupe de Parn. Spark/Parn, un guerrier est accompagné de cinq personnes, avec lui voyagent un clerc Gubasu/Eto, un voleur Laina/Woodchuk, un magicien Aldo Noba/Slaine, une elfe Leaf/Deedlit, un bourrin Garak/Gim. Le groupe de Spark/Parn doit sauver Lodoss des mains de Vagnard voulant ressusciter la déesse du mal Kardis. On pourrait presque continuer comme ça jusqu'à la fin.

Heureusement, Lodoss a d'autres atouts que son scénario. Ainsi, le succès de cette série est avant tout dû à son univers, c'est-à-dire à Lodoss elle-même (pour ceux qui suivent pas encore, Lodoss c'est l'île de l'histoire, le continent de tous ces protagonistes, leur terrain de jeu). Le manga repose alors sur les aventures et les péripéties de ce groupe hétéroclite et inexpérimenté. Au fur et à mesure, on suit donc les pérégrinations de la Bande de Spark sur les terres de Lodoss. On prend un certain plaisir à voir évoluer le groupe, à voir devenir tous ces héros plus forts, à suivre leur apprentissage. Plus on avance dans le récit, plus les personnages prennent du volume.
Lodoss, c'est une machine bien huilée. Un univers de fantasy vaste, riche, cohérent mais peu original. Un groupe de héros bien varié où tout un chacun peut trouver son modèle. Une grosse dose d'aventures saupoudrée d'un zeste d'humour et mélangée à une touche d'amour. En bref un cocktail bien dosé.
Le mangaka, Mizuno Ryo reprend donc sa vielle recette dans ces Chroniques de Flaim. Accompagné pour l'occasion de Natsumoto Masato au dessins, Les Chroniques de Flaim se révèle être un manga plaisant à lire agrémenté de bons dessins. Le dessinateur maîtrise parfaitement l'univers de Lodoss. Les personnages sont tous bien dessinés, possédant chacun un style, un costume. Ainsi, au premier coup d'oeil on devine à quelle classe il appartient. Natsumoto Masato nous propose un travail peaufiné. Les planches sont bien remplies, les paysages nombreux. Le découpage n'est pas trop classique et montre que le dessinateur n'est pas un débutant. Enfin cerise sur le gâteau, Les Chroniques de Flaim nous permettent de voir les protagonistes des Guerres de Lodoss quinze ans après. C'est avec une certaine satisfaction que l'on retrouve Parn plus chevalier que jamais et Deedlit plus bonne qu'avant.

Ainsi, Les Chroniques de Flaim se révèle être au final un manga sympa à découvrir, surtout si on est fan de fantasy.

A découvrir

Role Playing Girl

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques