4/10

CIMOC T.1


C'est l'heure de la lecture !
Kôta Inamine débarque à Tokyo pour réaliser son rêve : devenir mangaka. Mais ses premières planches ne sont guère appréciées et ses jobs d'assistant-dessinateur finissent en fiasco. Alors que Kôta plonge dans le désespoir, il apprend que son envahissante voisine est aussi rédactrice en chef d'un magazine de manga ! La roue du destin va-t-elle enfin commencer à tourner pour Kôta ? Deviendra-t-il un grand mangaka ?

Depuis quelque temps, on remarque une prolifération de manga qui mettent en scène des mangaka. Après Bakuman et G-maru Edition pour ne citer que ceux là, Doki-Doki tente sa chance avec un titre de l'un de ses auteurs phares : Lim Dall Young. Le premier contact avec le titre est en général sa couverture et on reconnaît bien le type de jeune fille suave et bien "pourvue", cher à l'auteur. Il lui est tellement cher qu'on le retrouve même encore plus en détails dans les premières pages (celles en couleur) du chapitre 1. Je me suis dit que c'était peut-être un peu fort comme entrée en matière mais qu'à cela ne tienne, j'ai persévéré dans ma lecture tout ça pour trouver... encore et toujours plus de miss gros lolos... Après, il faut rendre à César ce qui est à César, le dessin est vraiment réussi et permet à celui qui apprécie de se délecter d'une anatomie féminine surréaliste (avec les poitrines qu'elles ont, elles tombent en avant normalement). Là où on a un peu plus de problèmes, c'est au niveau du contenu. Le personnage principal est vraiment pas terrible, il chouine, s'enfuit (un Shinji Ikari dans l'âme presque !) et ne manifeste pas plus d'enthousiasme que ça lorsqu'il voit sa superbe voisine en petite tenue en face de lui. Cette même voisine, même si on ne la voit pas énormément, est probablement le personnage le plus intéressant pour l'instant, avec son rôle de découvreuse de jeunes talents (qu'elle ne croque pas, attention !). L'histoire avance peu ou très peu dans ce premier volume, donc difficile de se prononcer dessus. Le manga dessiné par Kôta semble être en bonne voie donc on devrait voir quelque chose se dessiner (ho ho ho) dès le prochain volume.

Démarrage vraiment pas terrible pour ce nouveau titre de chez Doki-Doki, et j'avoue qu'ils nous avaient habitué à beaucoup mieux. Peut-être que la suite rattrape un peu le tir mais pour le moment, ça tire vers le mauvais.

A découvrir

Terra Formars T.1

Partager cet article
A voir

Cesare T.1

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

2 commentaires

  • Canette Ultra

    29/04/2013 à 08h38

    Répondre

    (avec les poitrines qu'elles ont, elles tombent en avant normalement)
    Tout est dans la musculature des dorsaux ... (non?)

  • OuRs256

    29/04/2013 à 14h29

    Répondre

    Fin avec des dorsaux pareils, elles peuvent aller a Wimbledon

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques