7/10

Comte Cain

Kaori Yuki est un de ces auteurs qui arrive à fasciner par l'ambiance qui émane de ses oeuvres, et dont la créativité arrive à faire oublier tous les défauts. On avait pu le constater avec Angel Sanctuary, encore aujourd'hui l'un des meilleurs, si ce n'est le meilleur shojô à être sorti en France. On avait pu confirmer avec Néji, un très sympathique one shot, et on ne peut que l'attester une nouvelle fois avec Comte Cain.

Comte Cain
Comte Cain
Ce manga, relativement vieux par rapport à sa date de conception, nous emmène en Angleterre au XIX ème siècle, époque et lieu de tous les mystères, pour nous intéresser au compte Cain C. Hargreave, jeune et impétueux noble de la capitale. Son passe-temps favori est la collection de divers poisons et l'élucidation d'énigmes et meurtres tous plus tordus les uns que les autres. Ces derniers semblent par ailleurs pleuvoir auprès du jeune garçon, dont la lignée est maudite.
Bien vite, il s'avérera que le père même de Cain cherche dans l'ombre à provoquer sa perte, et ce à cause du secret de sa naissance. Comme souvent avec Kaori Yuki, l'ambiance prend vite des tournures mystiques (un enfant appelé Cain... un père tout-puissant et vengeur... à vous de voir) des plus accrocheuses.

Cain n'est pas un chef-d'oeuvre, loin s'en faut. Le découpage en chapitres se fait énormément ressentir dans les premiers volumes, pour s'estomper et présenter peu à peu une histoire complète, certes originale et accrocheuse, mais au final de bien petite ambition par rapport notamment au très travaillé Angel Sanctuary.
Pourtant, le lecteur est vite séduit par le mystère toujours plus épais, la légère dose de surnaturel qui entoure chaque énigme, et des personnages superbement bien réussis.

Une bien belle réussite que ce Cain, que les fans de Kaori Yuki apprécieront très largement. Il n'empêche que le manga est inachevé, et qu'il n'a repris que récemment dans une série appelée God Child, bien plus aboutie graphiquement, mais également beaucoup moins intéressante.
Quoiqu'il en soit, Cain est un shojô de qualité que l'on ne peut que trop vous recommander.

Partager cet article
A voir

Amakusa 1637

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • Anonyme

    13/05/2007 à 13h48

    Répondre

    C'est avcec Comte Cain que je me suis plongée dns l'univers des mangas, je dois bien vouer que ces dessinstous plus magnifique les uns que les autres vous emmenent très loin mais cette histoire vous accroche et vous êtes sans arret pressé de lire la suite! J'ai lu les romans en 3 jours, je les ai dévorées et el relis sans cesse et ne men lasse pas. Les personnages sont tous prenant on retrouve quelque chose de proche en nous et ils n font ressentir en fait je veux juste dire que ce mangas et que le beau Cain sont a croqués. I love this mangas it's so good!!!!!!!!

  • Prospero

    13/05/2007 à 17h11

    Répondre

    Puisque le sujet est remonté, je dois avouer que je ne comprends pas l'engouement qu'a suscité chez certains la lecture de ce manga.
    C'est agréable à lire, mais je n'ai pas vraiment eu l'impression de me trouver face à un chef-d'oeuvre... Probablement à cause du scénario parfois un peu faiblard, dans lequel je ne suis pas du tout rentrée.

  • Anonyme

    13/01/2009 à 02h39

    Répondre

    Laissez moi être en déssacord total! J'ai tout simplement adorer l'ambiance raignant dans le manga, les histoires sont prenantes et le héro, pas comme les autres! Je trouve Caïn et god child bien mieux réussi que angel sanctuary (ou il y a un trop grand nombre de personnage à mon gout). L'univers est tous simplement unique! et ces deux mangas reste pour moi les meilleurs de kaori yuki (suivi de pret part ludwig révolution,pour moi angel sanctuary est bon dernier dans toute les séries sortie par kaori yuki chez nous.) Bref, j'ai beaucoup aimée et je ne suis pas la seule puisque toutes les personne qui ont eu l'occasion de le lire autour de moi son du même avis.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques