7.5/10

Coq de Combat T.4


Coq de Combat 4
Ryô est toujours à la recherche de sa soeur Natsumi mais il va bientôt avoir un autre but : trouver quelqu'un à sa hauteur. Lassé de mettre des raclées à tout le monde, son "agent" lui rapporte qu'un videur de bar, Hideji Ôsawa, est un ancien champion de karaté banryûkai. Il n'en faut alors pas plus à notre jeune combattant pour mettre au défi Hideji. Les craintes qui le poussaient à croire qu'il était sur le déclin se sont révélées justes et Ryô ne fait pas le poids contre cet ancien champion. Malgré leur combat, les deux hommes ont un point commun : Kenji Kurokawa, le maître de notre karatéka décoloré lorsqu'il était en prison.

Ce tôme, outre une première rencontre entre Ryô et Sugawara (se soldant par une paralysie totale du jeune Ryô face à la puissance dégagée par cet immense champion qu'est Sugawara), va surtout être marqué par l'intérêt que la télévision va porter sur le cas unique de notre héros. Ils lui proposent ainsi un combat test, pour décider de sa participation ou non au grand tournoi de Banryû-Kai...
On sent alors un tournant dans le manga, Ryô ne va plus errer désespérément dans les rues à la recherche d'adversaires mais va avoir l'occasion de se mesurer aux plus grands. Fini la délinquance, c'est maintenant aux caméras de télévision et à de vrais champions de karaté qu'il va devoir faire face.

Partager cet article

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • Anonyme

    19/04/2008 à 01h03

    Répondre

    La violance a l'etat pure... tres bon manga, pour public avertie. 8/10

  • Anonyme

    23/10/2008 à 01h40

    Répondre

    Et bien voila un manga qui marquera les esprits.


    On est bien loin du gentil heros qui fait tout son possible pour devenir le plus fort et atteindre ses zolis reves: Ryo est d'abord présenté comme une victime du systeme japonais, mais se révele etre un sacré salopard. En effet la seule chose qui le motive, c'est fracasser la tete de ses ennemis, montrer sa puissance et surtout prouver a la terre entiere que "son" karaté (appris en prison pour survivre) vaut celui des maitres des dojos.


    Violence, bas fonds japonais, sexe, drogue, yakusa,...Si vous aimez les polars ou le héros est a la fois détestable et attachant, alors Ryo est votre ami.


     Ce manga, aux traits sombres et précis, aura surement tendance a repousser les lecteurs(et lectrices) les plus sensibles, mais ravirra les fans de coups violents, de psychologie destructrice et bien évidemment de karaté.


    Pour ma part, ce manga me fait l'effet d'une schizophrénie, il fait ressortir la violence que chaque personne peut renferme r en elle et la transforme en quelque chose de sadique, pervers, malsain mais malgrés tout jubilatoire. Loin de moi, l'idée de vouloir faire l'apologie de ces cotés bestiales de l'homme, mais l'auteur sait toucher la ou c'est sensible.L'évolution du personnage se fait "cressendo" et on en vient a se demander si Ryo va réussir a atteindre son but ou s'il ne va pas tout simplement tout rater comme un "looser".


    Bref, pour conclure "Coq de combat" est un seinen choc, efficace et tres réflechi. Je conseillerai aux fans de manga d'arts martiaux de le lire (si ce n'est deja fait), tout en acceptant les critiques qui me diront: "Mais!? C'est de la violence gratuite!?!" 


    Et de leur répondre: "Peut etre bien...et alors?" (avec un rire sadique héhéhé!!!)

  • Dat'

    23/10/2008 à 15h49

    Répondre

    La question est surtout de savoir quand les prochains tomes sortiront en France. Ce qui, pour le moment, est loin d'etre gagné.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques