4/10

Cosplay Animal T.3


Slurp (bis) !
Est-ce que l'histoire avance dans ce tome ?
Avancer est un bien grand mot pour Cosplay Animal car il n'y a toujours pas vraiment de fil rouge. On aura donc le plaisir de voir nos deux protagonistes avoir envie d'un enfant après s'être occupés d'un petit "oublié" par sa mère dans le café où travaille Hajime. Comme si ça ne suffisait pas, on pourra aussi les surprendre en train d'essayer d'en faire un dans la maison d'été d'Arata (le meilleur ami d'Hajime), alors que ce dernier et deux camarades de classe sont présents. Le dernier épisode est un peu spécial car les deux amoureux ne se sont pas vus depuis deux semaines et Arata essaye de conquérir Rika (chose désespérée puisqu'elle croit qu'il est homo et donc aussi amoureux d'Hajime...) tout en tentant de rendre jaloux son meilleur ami... Je ne vous dis pas où tout ceci va mener, je pense que vous l'avez déjà deviné !

Par rapport au tome précédent, ça donne quoi ? Pas grand chose pour être honnête. Oui les situations sont différentes, c'est un fait. Cependant, elles sont toutes menées de la même façon et aboutissent au même résultat : une scène torride entre les deux tourtereaux qui ont de plus en plus l'air de junkies. J'ai eu l'impression que l'auteur peinait aussi à se renouveler dans les dialogues, puisque j'ai eu l'impression de relire certaines lignes plusieurs fois avant de me rendre compte que j'étais deux chapitres plus loin... Pas terrible terrible, effectivement...

Que peut-on attendre du prochain volume ? Une vraie menace serait un vrai coup de boost pour ce manga qui ne va pas en s'améliorant (du moins pas pour le moment). Le couple continue ses délires et fantasmes dans le monde des déguisements, sans vraiment être inquiété par une quelconque menace extérieure.

Le mot de la fin : J'espérais un peu plus de Cosplay Animal mais la série n'a pas l'air d'avoir envie de décoller. Je comprends de moins en moins ce qui a pu motiver Kurokawa à acquérir la licence. D'habitude, ils ont un bon flair en ce qui concerne ce genre de titres, comme ils l'avaient prouvé avec le génial Kimi wa Pet de Yayoi Ogawa (qui est drôle, attachant, bien mené... tout le contraire de Cosplay Animal, quoi !). Peut-être que, comme Magi (oui je sais les genres n'ont rien à voir mais bon...), le titre va mettre 4 ou 5 tomes à démarrer, en tout cas je l'espère parce que sinon, je ne sais pas comment le titre a fait pour arriver à 14 volumes au Japon...

A découvrir

Captain Tsubasa T.12

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques