Coup d'oeil sur GTO Shonan 14 Days

Après sa jeunesse et son intronisation en tant que prof le plus cool n'ayant jamais existé, Pika nous proposera en septembre de découvrir le dernier titre en date estampillé Onizuka : GTO Shonan 14 days.


Le tome 1 en version originale.

Des couvertures plutôt sobres.

On pensait qu'il resterait dans les mémoires à tout jamais mais Fujisawa en a décidé autrement. La fin assez décevante de GTO (on s'arrête au moment où il... bon pas de spoil...) nous avait laissé sur notre faim. C'est donc pour notre plus grand plaisir qu'Onizuka est de retour. Cependant, il ne s'agit pas de la suite de ses aventures mais plutôt d'un retour sur un passage tumultueux de sa vie. Après une ribambelle d'autres séries qui n'ont pas vraiment trouvé leur public (Tokko, Rose Hip...), Fujisawa a-t-il bien fait de faire revenir son héros le plus populaire ?

 


Oui oui, le sous dirlo est toujours là, pour notre plus grand bonheur.


Après l'incident Teshigawara (où ce dernier à envoyé une fausse lettre de dénonciation, enlevé Azusa Fuyutsuki et presque tué notre héros, GTO tomes 18/20), Onizuka se voit contraint de rester à l'hôpital pendant un moment (il s'est quand même fait tirer dessus...). Mais comme d'habitude, il ne tient pas en place et il va se retrouver dans une émission de TV.
Il a toujours un sacré coup de crayon !
C'est là qu'il va faire une grosse gaffe : révéler qu'il a enterré une élève vivante (Urumi dans le tome 7 de GTO). Plus moyen pour lui de rester tranquille, il est harcelé de partout. C'est pour ça qu'il décide de se rendre à Shonan, sa "terre natale", pour se faire oublier un petit peu. Il atterrit dans un foyer pour jeunes en difficultés où les éducateurs peinent à trouver des solutions pour leur venir en aide. L'auto-proclamé meilleur prof du monde entre en scène !

C'est grâce à ce petit tour de passe-passe que l'auteur arrive à introduire un nouveau chapitre dans la mythologie Onizuka sans pour autant chambouler toute la chronologie. Il faut donc bien voir cette "nouvelle" série comme un complément à GTO. Puisqu'Onizuka vient de Shonan, cette série devrait être l'occasion de revoir des anciens amis d'Onizuka provenant de Young GTO (dans GTO, on ne revoyait que Saejima et Ryuji). Même si on reverra Shinomi (une revenante de Young GTO) assez rapidement (dès le tome 1 si mes souvenirs sont bons, je n'ai pu feuilleter que les 3 premiers en VO de toutes façons), on ne revoit pas grand monde au début mais bon, on devrait revoir au moins 2 ou 3 élèves et 2 ou 3 anciens potes du zoku au grand coeur. Le sous directeur est toujours là en filigrane, en vacances à Shonan, il devra faire face encore et encore à Onizuka (que sa fille surnomme Oni-Oni...) dans des altercations toujours aussi débiles et drôles.


Oui oui, Onizuka distribue encore pas mal de coups de tatane.

Aucun doute, le retour d'Onizuka ne peut qu'être plaisant. Même si on ne l'a pas vu depuis longtemps, se replonger dans les premiers tomes de GTO ne sera pas très difficile. D'ailleurs, Pika nous y encourage volontiers en ressortant l'intégrale de GTO dans une édition double (donc qui fera moins mal au porte-monnaie de ceux qui ne l'ont pas encore). Espérons juste que Pika remplace le lexique en début de tome (à l'époque, ils étaient quand même l'un des premiers éditeurs à le faire) par des notes de traductions au fur et à mesure des planches (quand il n'y en a pas trop, c'est un peu plus agréable). Allez, rendez-vous au mois de septembre pour des critiques sur cette nouvelle série et la nouvelle édition de GTO, tout ça chez Pika.

Partager cet article
A voir

K-on! T.1

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

6 commentaires

  • g

    12/08/2011 à 19h35

    Répondre

    c'est assez sympathique mais c'est vrai qu'il vaut mieux avoir lu young gto ( c'est bourre de clin d'oeil )
    sinon pou info shinomi apparait aussi dans gto mais uniquement dans la mini partie de toroko dans le volume 11 en tant que maquilleusehttp://manga.krinein.com/coup-oeil- ... 16838.html

  • OuRs256

    12/08/2011 à 19h43

    Répondre

    Exact mais comme Great Toroko Oppai est une side story et que je parle principalement de la storyline d'Onizuka, elle n'apparait pas "officiellement" ^^, c'est pour ça que je ne l'ai pas vraiment compté ^^.

  • Blackburnes

    26/11/2011 à 10h00

    Répondre

    Bonne chance pour suivre la série . Personnellement j'ai arrêté à mi volume 3 . http://manga.krinein.com/gto-shonan-14- ... 17717.html

  • OuRs256

    26/11/2011 à 18h27

    Répondre

    Blackburnes a dit :
    Bonne chance pour suivre la série . Personnellement j'ai arrêté à mi volume 3 .
    http://manga.krinein.com/gto-shonan-14- ... 17717.html


    Ca devient si mauvais que ca ? Y'a que 8 tomes de toutes façons

  • Blackburnes

    30/11/2011 à 11h23

    Répondre

    Bah j'ai trouvé qu'il se répétait ...
    La trame est toujours pareil , Onizuka est là se fond dans la masse puis élèment perturbateur , un gars ou une fille du foyer a un problème ou met Onizuka dans la merde et ensuite on résout le problème et tout est bien qui finit bien !

    Bon après il y a quelques variantes comme le collectionneur pervers qui s'en prend à Onizuka car il convoite la même fille que lui ...

    Bref ça m'a déplu à un moment , je me suis lassé !

  • OuRs256

    30/11/2011 à 11h42

    Répondre

    Blackburnes a dit :
    Bah j'ai trouvé qu'il se répétait ...
    La trame est toujours pareil , Onizuka est là se fond dans la masse puis élèment perturbateur , un gars ou une fille du foyer a un problème ou met Onizuka dans la merde et ensuite on résout le problème et tout est bien qui finit bien !

    Bon après il y a quelques variantes comme le collectionneur pervers qui s'en prend à Onizuka car il convoite la même fille que lui ...

    Bref ça m'a déplu à un moment , je me suis lassé !


    Mais... Mais... Y'a le sous dirlo qui est revenu

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques