5/10

Cowboy Bebop - le manga

Adaptation de l'anime. A fuir, préférez la série

Comme moi, vous avez hurlé de douleur à la fin de "The Real Folk Blues" (le dernier épisode de l'anime Cowboy Bebop). Après vous avez vu le film sans grand enthousiasme mais en étant ravi de voir les héros de la série évoluer one more time comme dirait Daft Punk.
Depuis, vous erriez entre posters et artbooks à la recherche de quelques images de plus. Il existe une version papier de la série mais elle n'a jamais été publiée en France. La délivrance arrive avec Pika qui publie en France les nouveaux mangas Cowboy Bebop !Cowboy Bebop (c) Pika
Cowboy Bebop (c) Pika

Rappelons un peu de quoi on parle : Cowboy Bebop suit une joyeuse bande de chasseurs de primes qui vit à bord d'un vaisseau spatial : le Bebop le tout dans un futur proche où l'humanité habite en grande partie sur Mars (les passages sur Terre sont rares). Nous avons tout d'abord Spike, qui compense son attitude « cool » par une parfaite maîtrise des armes et des arts martiaux. Jet est le capitaine du vaisseau et le plus pragmatique de la bande. La splendide Faye au passé mystérieux fonce souvent un peu trop vite, attirée démesurément par l'argent. On ne sait pas trop si l'exubérant Ed est un garçon ou une fille mais on est sûr que c'est un excellent pirate informatique pour son âge tant qu'il est nourri. Il joue souvent avec Ein, le chien du vaisseau. On retrouve les caractéristiques principales de nos héros chéris mais les personnages manquent ici cruellement de profondeur. Le manga ne fait que trois volumes et aucun personnage n'est vraiment creusé. Si cela passe pour Faye et Ed, on est très déçu pour Spike qui a l'air totalement absent.

Tant qu'on est dans la comparaison avec la série, abordons le douloureux point du dessin. La maquette est assez bordélique et parfois énervante à lire mais elle ajoute un côté enjoué à l'ensemble qui n'est pas terrible. Spike (encore lui) a beaucoup subi son passage sur papier mais il y a pire : le mecha design (les vaisseaux et surtout le Bebop) est raté. L'auteur en a conscience car les images de vaisseau sont très rares. L'aspect mégalopole de Mars est aussi passé complètement à la trappe avec des décors qui brillent par leur absence. Heureusement, le design des autres personnages est réussi, notamment Faye (le contraire aurait été une grande perte) et Ed.

Cowboy Bebop (c) Pika
Cowboy Bebop (c) Pika
Par contre, les histoires ne manquent pas de piquant. Souvent courtes, elles vont entraîner nos héros à la poursuite d'ennemis souvent farfelus ou liés au passé de l'un d'entre eux pour trouver de quoi remplir le frigo. La plupart du temps, une histoire est centrée sur un personnage et le reste de la troupe donne dans le guest star. Ils devront aider un travesti à s'évader, capturer un mystérieux milliardaire, trouver des poireaux pour une recette de grand-mère, démasquer un traître dans la police... Assez variées, on aurait souhaité que ces histoires soient plus développées. Les dialogues et les situations sont plutôt comiques mais l'ensemble manque de rythme. Trois volumes, quelques histoires... Tout cela manque cruellement d'ambition.

A découvrir

Hellsing - le manga

Partager cet article

A propos de l'auteur

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

    Rubriques