4/10

Coyote Ragtime Show - le manga

Voici venu le temps de partir sur les traces du roi des pirates pour découvrir le plus grands des trésors. Malheureusement, ce n'est pas One Piece dont il s'agit...

Graceland, c'est la demeure sublime d'Elvis Presley. C'est aussi un film minable avec Kurt Russell. A choisir l'un des deux, le Graceland de l'adaptation papier de Coyote Ragtime Show en serait un compromis façon shônen. La série animée disait l'essentiel sur les aventures des pirates de l'espace dirigés par Mister alors comment aborder vraiment une version papier qui pointe son nez comme une resucée sans apport quelconque ? Une autre space odyssey avait détruit en partie sa très bonne version animée en se voyant adaptée sur papier. Elle s'appelait Cowboy Bebop et Coyote Ragtime Show semble en prendre le même chemin...

Du coyote ou du fennec ?

Coyote Ragtime Show (c) Asuka
Coyote Ragtime Show (c) Asuka
Le roi des pirates est mort en laissant en héritage à sa fille un trésor inestimable. Toutefois, la planète Graceland sur lequel il a été enfoui est menacée de destruction. Mister, un célèbre pirate de l'espace, et son équipage vont tenter de le récupérer avant la fin de l'ultimatum tout en évitant les pièges de Madame Marciano, cadre d'une puissante organisation criminelle qui a juré sa perte...

C'est presque une caricature. Coyote Ragtime Show montre une fois de plus que les adaptations à tout va de toute série à succès au format papier se termine en véritable échec qualitatif. Les derniers exemples ne manquent pas dans tous les domaines adaptables (Trigun, Warcraft, Castlevania...). Très rares sont celles qui confirment leur succès surtout quand elles sont bâclées en deux ou trois volumes. Coyote Ragtime Show a tout de même un tout petit peu plus de succès en suivant strictement la ligne du scénario fixée dans l'anime. On se retrouve en terrain connu en compagnie de Mister et ses acolytes, pirates de l'espace fiers d'être des "coyotes" avec tout le code qui va avec. Ils font face à la police galactique et à la pègre stellaire et leurs combattantes soubrettes. Pour définir le manga, c'est du Wilderness sans les énormes fusillades, du Cowboy Bebop sans la cool attitude, du Captain Herlock sans héros charismatique. Bref, de l'aventure bas de gamme qui nous ressasse à haute voix les bonnes valeurs de l'amitié. Seulement, ça ne suffit pas et le déroulement de l'intrigue -trop linéaire pour être passionnant- lasse considérablement une fois la surprise du premier volume passée. Sans compter que le trop grand nombre de personnages joue en sa défaveur.

Mister et boule de gomme

Le problème réside plutôt dans le ton adopté que dans la succession d'événements qui tient d'ailleurs un rythme acceptable. Un joyeux méli-mélo de personnages se regroupe pour user du flingue et des poings et partir à la recherche d'un trésor. Tel est le but des pirates mais les éléments tombent les uns après les autres sans surprise, reléguant souvent le scénario au fond des oubliettes. D'ailleurs, à peine a-t-on le temps d'explorer le background des personnages pour savoir de quoi il en retourne. Et on se gausserait quasiment lorsque le protagoniste rappelle au moins une fois par volume les valeurs de l'amitié en usant de la force physique, on se croirait revenu vingt ans en arrière, frisant l'indolence ou la bêtise (au choix)... Coyote Ragtime Show c'est du shônen pur boeuf mais sans originalité ni intérêt majeur tellement le manga semble mal amené et avec une fin bâclé en happy end général et hors propos.

Le dessin n'est pas non plus à la fête même s'il représente sans doute la part la plus acceptable de l'oeuvre. Reprenant les personnages au trait près, on se retrouve avec des scènes d'action menées à la baguette mais des scènes de dialogues reprenant des poses sans âme. Du coup, pas vraiment d'envie de s'intéresser au scénario. Découpage en rapport, remplissage moyen et trame considérable. Pas de quoi fouetter un chat mais bon...

Tu vois, cher lecteur, si tu veux être un coyote, faut assurer un max en gardant la classe en répétant "coyote" à tout bout de champ. Sinon, tu finiras par devenir un sale politicien sans foi ni loi jusqu'à ce qu'un grand barbu ne vienne te faire ta fête et on finira tous copains dans le plus grand désordre et en oubliant des personnages importants.

A découvrir

Brothers

Partager cet article
A voir

M Zero

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    05/08/2009 à 15h52

    Répondre

    Ce serie est tout simplement magnifique !!


    Je comprend pas comment ca se fait que 30% des gens aiment pas.


    Moi j'ai adoré en plus sur http://www.videoavolonte.com/streaming/ ... episode-01 il est en vf

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques