5/10

Crimson Cross, jusqu'à ce que la mort nous sépare

Un shôjo de vampire forcément fantastique mais avec un affrontement à distance attrayant... mais finalement décevant.

Tous ceux qui portent le nom de Helsing sont voués à quitter travail et famille pour partir chasser les vampires. Karl a ainsi vu son père partir, le laissant seul avec sa mère. Fils de vagabond, il fut alors rejeté par tous les villageois. Flora était la seule personne à le traiter en être humain mais un soir, elle fut mordue sous ses yeux par un vampire nommé Eliot. Il se promit alors de le retrouver et de lui enfoncer un pieu dans le cœur... Vingt ans plus tard, Karl Van Helsing a suivi la voie de son père et est devenu chasseur de vampires. Lorsqu'il se retrouve enfin face à Eliot, Karl lui jure de le poursuivre éternellement. Eliot le mord alors, lui offrant l'éternité...

 

Crimson Cross
Crimson Cross
Crimson Cross
donne une nouvelle vision sur la relation ambigüe entre Dracula et son exécuteur. Seulement ici, le chasseur devient chassé et inversement dans une course poursuite se muant progressivement en une déshumanisation du héros. Le bémol réside dans le fait que le découpage en chapitres ne propose pas la même intensité. Si le départ se voulait intriguant, proposant des personnages possédant des liens inextricables entre eux, la suite n'est pas du même acabit avec des histoires cherchant dans le passé du héros et clichés sur le monde des vampires. Si l'intérêt apparaît lors du dénouement, ces passages ne passionnent pas réellement à la lecture et il faut attendre la fin précipitée du titre pour voir l'affrontement à distance offrir une conclusion décevante.

Dépouillé de remplissage, le shôjo se concentre sur des valeurs récurrentes du genre mais qui trouve un écho particulier dans Crimson Cross. L'expression des personnages se retrouve au centre de toutes les attentions, la cruauté d'Eliot et les différents stades par lesquels passe Karl Van Helsing. Le couple de mangakas arrive à rendre justement les sentiments de haine et de peur... seulement pas instants. D'autres passages demeurent plats au possible.

Dommage pour Crimson Cross, le titre méritait certainement mieux qu'un traitement en un volume unique. La rapidité de l'intrigue et les nombreux passages et personnages peu utiles polluent l'affrontement à distance qui s'annonçait pourtant haletant à travers quelques phrases et actes attrayants.

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    16/06/2009 à 00h02

    Répondre

    Scénario confus qui mériterais d'être travailler..Des sauts dans le temps trop rapide, personnages peu charismatique, quoique je suis Intrigué par eliot


    C'est vraiment un one-shot? Car il y a du potentiel..

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques