6/10

Critique Flash - Full Moon 1

Avec Full Moon, Takatoshi Shiozawa nous livre ici sa première série, qui reste encore bien ancrée dans les traces de Soul Eater, manga de son senseï, Atsushi Ohkubo.


Le premier tome de Full Moon
Un temps assistant d'Atsushi Ohkubo sur Soul Eater, Takatoshi Shiozawa nous livre ici un manga se déroulant dans un univers tout aussi fantastique, celui des exorcistes, plus qu'à la mode ces derniers temps... Dans ce premier tome, l'histoire ne débute vraiment qu'à partir du troisième chapitre, les deux premiers étant des histoires courtes consacrées à deux sœurs, Kei et Mei, issues d'une célèbre famille d'exorcistes : les Daniels. Ce premier pan du manga sert principalement à mettre en place l'atmosphère et l'univers de Full Moon : des exorcistes, un "Monde Lunaire", des spectres et quelques tranches de rigolades et de situations cocasses. Mais était-il nécessaire ? Pas sûr.

La véritable histoire commence donc au troisième chapitre... Ainsi nous découvrons Sleep Gelotte, une apprentie exorciste qui a pour mission d'éliminer un Odin, une vile créature qui se nourrit d'humains. C'est alors qu'elle fait la rencontre d'Orda, un Odin qui cherche lui aussi à anéantir ses sinistres semblables… De fil en aiguille, une certaine complicité va s'établir entre eux. Deux êtres qu'au premier abord tout oppose, tant de par leur nature que de par leur personnalité. Malgré ces différences, ils vont finalement être réunis par un objectif commun : anéantir les Odins. En dépit des deux premiers chapitres légèrement "hors temps", le scénario teinté d'humour et de combat tient la route, mais a un léger goût de "déjà vu". Côté dessin, malgré quelques décors qui auraient mérité d'être un peu plus peaufinés, celui-ci est, dans son ensemble, de plutôt bonne facture, et, soit dit en passant, les lecteurs de D.Gray Man et surtout de Soul Eater ne pourront que constater les ressemblances avec ces mangas...

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques