6.5/10

Critique Flash - Gurren Lagann 5


Gurren Lagann tome 5.
La brigade des Daïgurren a perdu leur leader. Cette perte causa un énorme traumatisme pour le jeune Simon, mais désormais il semble être sur la bonne voix pour la guérison, qui ne se fera pas sans ménagements ! Profitant d'une "énorme flaque d'eau", d'une plage de sable blanc, d'un ciel bleu et d'un soleil aveuglant, Kitan et le gang des Daïgurren se voient entrainer par de jolies jeunes filles jusqu'à leur village, celui de Bijo ("jolie jeune fille" en japonais), où une surprise de taille les attend...

Le combat final contre le Roi Spiral approche. Alors que toute la brigade pensait passer un bon moment avant la dernière ligne droite, le dernier des quatre Dieux du Ciel, Guame, vient leur mettre des bâtons dans les roues en plein milieu du village de Bijo, au grand dam de Dame Streia... La grande sœur de Nia ! Vous l'avez déjà sans doute remarqué, Kotaro Mori veut se démarquer de l'anime. C'est ainsi que Streia, la grande sœur de Nia, fait son apparition, pour le meilleur comme pour le pire, selon votre penchant pour l'anime ou pour le manga... Au programme également, quelques révélations sur le grand père, laissé pour compte dans l'anime, ainsi que quelques histoires inédites à vous mettre sous la dent. Côté dessin, celui-ci reste toujours aussi confus (on se croirait dans la pelote de laine de mon chat...) et peu fouillé. Ce cinquième tome est sans doute l'avant dernier avant la clôture de cet arc du manga.

A découvrir

Deadman Wonderland T.7

Partager cet article
A voir

Kilari T.13

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques