Premier regard sur… Crystal Sky of Yesterday.

L’histoire empreinte de nostalgie d’un homme se rappelant de sa jeunesse: la vie et les amours de jeunes lycéens avant leur entrée à l'université dans les années 90 en Chine. Un regard porté sur cette jeunesse à la poursuite de ses rêves...

Kotoji Editions lance son label Asian District en publiant un nouveau titre de Pocket Chocolate. Il s'agit bien évidemment de Crystal Sky of Yesterday, véritable petit bijou de bande dessinée chinoise. Logo discret, couleurs sublimes, jeune fille souriante… La couverture a tout pour plaire et attirer le chaland. Cependant, qu'en est-il du contenu ?


Pour quelqu'un qui, comme moi, n'est particulièrement friand de manhua, le premier contact avec Crystal Sky of Yesterday est très étrange. Déjà, c'est très beau, aucun doute possible. L'utilisation de la couleur permet quelques artifices de découpage qui ne marcheraient pas avec le noir et blanc comme ces contours fuyants qui expriment avec brio le souvenir, le passé. Il y a aussi un véritable travail dans le jeu de couleurs utilisé qui laisse nos yeux se balader sur les pages avec un plaisir indescriptible. L'histoire invite d'ailleurs le lecteur à le faire. La nostalgie, la mélancolie qui se dégagent de certaines pages le pousse à se remémorer ses propres expériences lycéennes, peut-être pour comparer, peut-être juste pour profiter d'un élément révolu. Les situations décrites dans l'ouvrage sont très banales quand on y réfléchit : la naissance d'un amour, la naissance d'une amitié, un sentiment de trahison… On a tous vécu ça quand on était jeune. D'ailleurs, la jeunesse du héros passée à lire Dragonball parlera énormément aux gens de ma génération, celle qui a grandi avec le club Dorothée. Les sentiments sont décrits avec une telle force et une telle justesse qu'on peut s'identifier vraiment très facilement à Tu Xiaoyi, le protagoniste et ce, même si son expérience est très différente de la nôtre. Alors que l'on sent beaucoup de regret tandis qu'il évoque passé, l'auteur ne se focalise pas sur le négatif, il parle aussi beaucoup de ce qui l'a ému, ce qui lui a permis d'avancer ; ce qui permet la création d'un certain équilibre parmi les événements narrés.

 

Ce n'est pas difficile à comprendre après avoir lu ce petit texte mais ce premier volume de Crystal Sky of Yesterday m'a énormément plu et possède toutes les qualités pour séduire les lecteurs en général. L'édition de Kotoji est solide, que ce soit au niveau de la fabrication de l'objet en lui-même ou encore de la traduction/adaptation qui permet une lecture fluide. Pocket Chocolate nous raconte une histoire belle, touchante et universelle avec un talent qu'il est difficile de remettre en cause. Le mois de février et la conclusion semblent encore bien loin… 

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques