4/10

Cyborg 009 T.11


Un vent de magie plane...
Est-ce que l'histoire avance dans ce tome ?
On retrouve la quinzième et la seizième partie de l'histoire dans ce petit volume 11. La quinzième partie se déroule sur fond de mythologie nordique et nos héros vont se retrouver dans un village caché qui abrite l'arbre monde, berceau de la vie dans l'Edda (la légende nordique). Il s'avère que près de ce village, des gens ont été tués par un mystérieux géant, qui ne serait autre qu'Ymir, le géant de la légende. Partis pour enquêter, nos cyborgs pourraient bien tomber sur un ennemi assez inattendu...

La seizième partie ne comporte que des petites histoires sans fil directeur. Ainsi, on pourra voir l'équipe en découdre avec des dinosaures, des illusions et même d'autres cyborgs !

Par rapport au tome précédent, ça donne quoi ? Après la cassure dans le tome 9 (l'auteur a arrêté la série pendant un moment, laissant son histoire la plus intéressante inachevée), la série a énormément perdu en qualité. Le problème, c'est que l'auteur n'arrive pas à retrouver les sensations des premiers volumes et ça se sent. L'histoire longue de ce tome ressemble un peu à celle du tome 10 dans son cheminement : un fond de mythologie, des équipes de cyborgs, des méchants surnaturels. Le déroulement est le même et peine à convaincre, et c'est encore pire dans les petites histoires autonomes qui constituent la seizième partie.

Que peut-on attendre du prochain volume ? Les derniers volumes devraient suivre le cheminement classique installé depuis le volume 10. On devrait donc avoir une histoire complète, plus quelques petites histoires individuelles à côté pour former un gros tome. Je dois avouer que je suis vraiment sceptique concernant la suite de la série.

Le mot de la fin : Du haut de ses 270 petites pages (contre au moins 300/320 d'habitude) et de son prix effrayant (15,50), la série a de plus en plus de mal à me convaincre. Alors que les premiers volumes étaient très bons, j'ai l'impression que l'auteur s'ennuie de plus en plus en dessinant sa série et peine donc à convaincre avec ses histoires à moitié commencées, hachées et avec des fins abracadabrantesques au possible... Je dirais presque que c'est du gâchis tant le début de la série était sympathique.

A découvrir

Ashita no Joe T.11

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques