6/10

Cyborg 009 T.8


Cyborg 009, tome 8.
Deux nouvelles histoires complètes, ainsi que le début d'une troisième, nous attendent dans ce huitième volume de Cyborg 009... Pour le meilleur et pour le pire. La première, intitulée "Les migrants", nous narre les aventures de nos amis cyborgs devant faire face à une invasion venue d'un monde futur ravagé par une guerre nucléaire. Tout cela saupoudré de voyage dans le temps bien entendu !  La deuxième, intitulé "La Lorelei", se concentre sur les péripéties d'Albert Heinrich, alias 004, confronté à un étrange mystère impliquant un chevalier assassin et une jeune fille. Celle-ci pourrait bien être la fameuse Lorelei qui hanta jadis la vallée du Rhin... Enfin, la troisième histoire, intitulée "Sous la mer" confronte nos héros à d'étonnantes disparitions de navires en plein océan. Mystère et boule de gomme !

Ce huitième tome, mélangeant science-fiction et légendes célèbres (la Lorelei), peine à captiver notre attention... Aucun des trois récits ne sort du lot, c'est, pour ainsi dire, le calme plat... Avant de sombrer définitivement dans les abysses qui nous attendent dans la dernière histoire... Shotaro Ishinomori semble avoir du mal à se renouveler, il n'arrive pas, ici, à insuffler la vie à ses cyborgs. Une lecture plutôt ennuyeuse donc, qui se voit surtout animée par le côté "historique" de l'oeuvre d'Ishinomori. Bref, une série en demi-teinte, avec un tome 8 qui ne figure pas parmi les plus passionnants...

A découvrir

Peacemaker T.1

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques