7.5/10

Cyborg 009

Les cyborgs protègent l'Humanité envers et contre tout !

Dans le but de conquérir la planète, la puissante organisation mafieuse Black Ghost enlève neuf humains afin de les transformer en cyborgs dévolus à leurs terribles desseins. Chacun d'eux vient d'un pays différent, et chacun est doté d'un pouvoir qui lui est propre. Mais un jour, les neuf se rebellent contre l'organisation et vouent alors leur destinée à détruire toutes les créations diaboliques de Black Ghost.

Cyborg 009
Cyborg 009
Avec Cyborg 009, Shotaro Ishinomori marcherait sur les plates-bandes du Astro Boy d'Osamu Tezuka s'il ne s'était pas agi d'un seinen manga. Car immédiatement, le ton est donné : l'époque contemporaine situe ces événements dans l'après-guerre, la fin du nazisme, le début de la guerre froide ou le bourbier du Vietnam. A l'image des autres auteurs contemporains, Ishinimori prône la paix et diabolise les volontés belliqueuses de marchands d'armes peu scrupuleux réunies sous le titre d'organisation Black Ghost. L'opposition des neuf héros mi-homme mi-machine face aux différents méchants de par le monde en pleine période « super héros » se révèle être une aventure intéressante sur différentes valeurs humanistes (tolérance, justice ...) en les remettant en cause et montrant parfois les hommes comme des monstres. Cyborg 009 se montre manichéen sans que l'intrigue se complexifie avec le défilement des volumes. Situé dans son époque, le titre propose divers chapitres faisant référence aux conflits et événements préoccupant d'une époque hasardeuse. Par ailleurs, le ton sympathique du manga et les quelques blagues allant de pair amusent.

Le chara design d'époque (années 60) se rapproche sensiblement de celui de Tezuka. Tous les auteurs de l'époque ont plus ou moins été influencés par l'auteur ou ont même été son assistant (comme c'est le cas içi). Des bouilles rondouillardes et des gueules de cinéma, une mise en scène « artisanale » loin des carcans d'aujourd'hui, un ensemble graphique résolument simple mais travaillé comme nécessaire...

Cyborg 009 est une intrigue abordable mais du genre difficile à retrouver aujourd'hui, la demande d'adaptations ayant sensiblement plus progressés que celles des histoires originales (et pas idiotes !). La collection vintage de Glénat de bon acabit, on appréciera la couverture cartonnée ! Un grand manga mais qui date de quarante ans et peut laisser parfois un message légèrement désuet mais globalement positif.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques