6.5/10

Defense Devil T.5


Un personnage insignifiant ?
La sanglante révolution de Legato, le frère cadet de Kucabara, a commencé ! Bien décidé à retourner à Devildom, le monde des démons, et à sauver la petite Jupiter, kidnappée par des démons, Kucabara a accepté de faire équipe avec Idamaria pour suivre un entraînement spécial de tennis à l'abbaye du Père Selma. Si au début, les partenaires ont du mal à se synchroniser, après des heures éprouvantes, Kucabara parvient enfin à réveiller la Dark Matter cachée dans le coeur d'Idamaria et à s'approprier un pouvoir sans égal. Vient alors le moment pour eux d'ouvrir les portes de Devildom…

C'est enfin l'heure du retour au bercail pour Kucabara qui va enfin retrouver Devildom. Les choses vont très vite puisqu'ils se font attaquer presque immédiatement après leur arrivée. Les auteurs semblent donc assez pressés d'en arriver au plat principal, à savoir le frère de notre héros. Des fois, je me demande comment les auteurs réfléchissent. Depuis quelques chapitres, l'histoire prend un virage assez sec et n'a plus rien à voir avec le thème du départ. Cette idée d'avocat de l'enfer était pourtant pas trop mal mais voilà qu'on se retrouve dans une guerre où il est seul contre tous (un peu à l'américaine pour le coup). Bon, après, je ne vais pas me plaindre puisque la série commence à regagner un peu en qualité et il faut avouer que l'on s'ennuie un peu moins en lisant ce tome que les précédents. Mis à part le vieux coup de bluff du "Je viens pas mais en fait je viens" (ceux qui liront comprendront), même les personnages commencent à être moins ennuyeux (qu'on en apprenne un peu plus sur leur passé aide un peu). 

Defense Devil prend un petit coup de cravache et on espère que ça va continuer dans ce sens. Qui sait, l'un des prochains tomes pourrait même être palpitant !

A découvrir

A Supprimer

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques