Les Delcourt du mois d’avril 2015

Le mois en deux mots trois mouvements : pertes de mémoires et rayon de soleil.


Six Half 3 & 4 : Assurément l'un de mes coups de coeur de ces derniers mois, Six Half (dont le titre reste encore obscur) suit les problèmes de coeur de Shiori, jeune fille que l'amnésie a fait complètement changer. Cependant, il est difficile d'effacer les erreurs du passé, surtout quand on ne sait pas vraiment ce qu'elles sont. La jeune fille se trouve donc prise en étau entre ses sentiments pour son frère Akio qui continuent de la hanter mais aussi les retombées de ses actions passées qui l'empêchent de se rapprocher de sa soeur (cette dernière lui en veut quand même violemment…) ou de ses camarades de classe. Alors qu'elle ne sait pas vraiment qui elle est ni ce qu'elle est, Shiori va participer à un concours photo d'un magazine et étrangement, ça va lui plaire, à tel point qu'elle envisage de faire carrière… Ce concours, elle le vit de manière très étrange. Sans trop être motivée, elle s'y rend sans vraiment prendre la peine de s'arranger ou de préparer ses réponses. Résultat, elle se sent un peu bête quand elle voit toutes ces filles qui ont répété et qui font énormément d'efforts. Pourtant, elle va quand même faire partie des finalistes et obtenir un classement qui lui permettra d'être remarquée. Cette réussite fortuite va lui donner un petit coup de fouet et la pousser dans le chemin de la persévérance mais aussi lui permettre d'oublier un peu ses sentiments pour Akio, qui file le parfait amour avec son amie d'enfance Mizuki. Shiori est un personnage beaucoup plus complexe que la « bimbo » que ses « amis » décrivent. La jeune fille, face à l'adversité, s'est révélée être une personne beaucoup plus sensible et intéressante qu'elle ne l'était avant. Son ex-petit ami (qui tente toujours de la reconquérir) l'a aussi remarqué et ne cherche plus à voir l'ancienne version revenir. Ricaco Iketani a véritablement fait un travail d'orfèvre sur son personnage, que ce soit au niveau de son background mais aussi du changement opéré après l'accident. On sent une jeune fille en détresse qui a besoin d'aide mais qui ne pleure pas bêtement et pour la moindre chose. Shiori est une battante et maintenant qu'elle s'est rendu compte qu'elle avait besoin de soutien, elle s'est décidée à la demander. Six Half est une belle histoire, subtilement racontée et ponctuée de passages forts; en somme, un shôjo que l'on peut considérer comme un must have

The World is Still Beautiful 2 : Niki et Livius commencent à se faire à la vie à deux et il va maintenant falloir officialiser leurs fiançailles. Cependant, le peuple du royaume du dieu solaire a un peu de mal à accepter qu'une étrangère puisse arriver au trône aussi facilement. Ainsi, la coutume veut qu'elle passe la cérémonie du « retour des ténèbres », une épreuve de recherche dans un labyrinthe où la lumière n'entre jamais… Deuxième volume et on reste dans quelque chose d'assez classique dans la série de Dai Shiina. Le scénario tente de se complexifier un peu en faisant usage de complots internes à la cour. La religion sera donc le premier obstacle avant que l'on passe à la famille. Le retour du premier ministre va venir semer la zizanie entre les deux amoureux comme c'est pas permis… Livius va clairement agir comme un gamin (en même temps, c'en est un…) et laisser planer le doute sur l'orientation de la série. The World is Still Beautiful, c'est toujours du shôjo, c'est toujours aussi bien dessiné et ça se lit encore convenablement (pas d'explosions de larmes ou autres réflexions stériles d'adolescentes). Pourquoi ne pas continuer ?


 

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques