7/10

Dessins de la Vie (Les)

Le mangaka Hirosuke Kizaki ne fait rien comme les autres. Auteur atypique, intraitable, quasiment autiste et néanmoins surdoué, il dessine comme il vit et créé des oeuvres à son image. Sans objectif mercantile, il publie ce qu'il désire et ses mangas transpirent son état de vivre avec des personnages asociaux, des traits originaux et une narration épurée.
Seulement, on ne comprend véritablement cela qu'en lisant les annexes de Les Dessins de la Vie qui nous explique la personnalité de l'auteur et la particularité de ce shôjo. Avant cela, Les Dessins de la Vie est une petite surprise qui se dessine pas à pas devant nos yeux.

Les Dessins de la Vie
Les Dessins de la Vie
Le manga raconte pourtant une histoire classique, celle de l'amour de Nému, lycéenne dont la seule passion est de dessiner des mangas, pour Kimura Goro, jeune mangaka de talent. Le récit suit la trame habituelle du genre mais on constate tout de même une différence de taille au niveau du dessin : tous les personnages ont un faciès à moitié félin.

Cette particularité, véritablement déconcertante au premier abord, peut autant séduire que repousser bien qu'on s'habitue vite au dessin de Kizaki pour ne voir au final que des humains comme les autres. La vie de Nému et sa relation amoureuse sont bien décrites, s'épanouissant lentement et avec authenticité. On s'attache aux personnages, on suit leurs aventures jusqu'à la fin du premier volume qui en appelle un autre et c'est à ce moment que l'on lit les lignes sur l'auteur pour apprendre que l'oeuvre est finie. Hirosuke Kizaki n'a pas été capable d'en dessiner plus et on est partagé entre le sentiment de déception de ne pas voir le manga se conclure et celui d'éclaircissement puisque l'on saisit mieux le sens du récit que l'on vient de lire. Le format d'édition de Soleil Manga, assez imposant, permet en plus de mettre en valeur cette oeuvre davantage destinée à des collectionneurs. En effet, Hirosuke Kizaki est mort jeune, peu après avoir écrit Les Dessins de la Vie, et les passionnés de mangas trouveront là un livre à conserver.

Les Dessins de la Vie raconte en fait une vie tournant autour du dessin. L'histoire en elle-même est classique mais ce n'est pas le cas du traitement artistique et narratif qui séduira tous les amateurs de nouveauté. Seul problème, le manga s'achève en plein milieu de nulle part et ne peut pas être considéré à ce titre comme incontournable.

A découvrir

Réincarnation

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques