Les Doki-Doki du mois de mars 2014

Au mois de mars, ça se tapait chez Doki-Doki... Retour sur un mois spécial castagne!


Freezing 19 :
 
Le chaos règne toujours dans la simulation de combat complètement ratée du professeur Aoï. De plus en plus de nova humanoïdes font leur apparition et déciment les rangs des pandora et des valkyries. Alors oui, le combat semble désespéré mais c'était sans compter sans Kazuya et ses deux groupies qui semblent être invincibles même si elles sortent de nulle part et que toutes les autres filles galèrent. Pour le lecteur, ça ne change pas grand chose, il y a toujours une bonne dose de combat associée à un petit peu de fanservice (eh oui, contrairement à d'habitude, la quantité de panty flash est bien contrôlée dans ce tome) et on ne va pas se mentir, c'est ce qui fait que Freezing marche. Les auteurs ont peut-être compris qu'on se fichait des querelles entre demoiselles et qu'on voulait les voir exploser des monstres géants, yay ! 

 


Puella Magi Kazumi Magica 1
 :
On prend les mêmes et on recommence ? Disons que cette nouvelle série estampillée Puella Magi reprend tous les concepts de la saga sans vraiment en faire grand chose. On retrouve donc les magical girls face aux sorcières, les désaccords entre guerrières, … Pas grand chose à se mettre sous la dent donc pour le lecteur lambda et même pour le fan quand on y réfléchit bien. On garde quand même espoir puisque cette série est la plus longue de celles de la saga publiées chez nous à ce jour. En y réfléchissant bien, le petit plus de cette série viendrait de l'amnésie du personnage principal qui va se lancer dans une bataille dont elle ne se souvient même pas. Pourquoi est-ce qu'elle est là ? Dans quel but ? Où est passé Kyubey ? Autant de réponses qui seront données (ou pas…) dans le prochain volume prévu au mois de mai dans toutes les bonnes librairies. 

 


Tales of Xillia Side;Milla 4 :
Toujours déterminée à arrêter Nashtigal (elle lâche pas l'affaire la petite !), Milla se dirige vers Fennmont avec tout son groupe. Malheureusement pour elle, le roi de Auj Oule semble avoir d'autres projects… Pour son quatrième (et avant-dernier) volume, la série ne change pas une équipe qui gagne et utilise donc la même recette que les trois autres. Même si le graphisme me plaît bien et propose des angles nerveux et bien choisis pendant les combats, la narration reste très moyenne et les ellipses pas forcément bien placées. On passe parfois d'une zone à l'autre par une sorte de magie et on se retrouve un peu perdu et forcé de repartir quelques pages en arrière pour voir si aucun personnage n'avait parlé du nouveau lieu de l'action. Adaptation de jeu oblige, le cheminement reste très linéaire et ne se permet pas vraiment de faire des vagues, ce qui aurait pu apporter énormément à la dynamique de l'oeuvre. Au final, Tales of Xillia Side;Milla souffre d'un problème récurrent du passage du support interactif au support papier : les personnages, l'histoire… pour faire simple, l'univers créé par les équipes de Namco Bandaï semble beaucoup moins vivant.

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques