7.5/10

Dream Team T.4


Woosh !
Le problème de Toby trouve sa conclusion dans les premiers chapitres de ce quatrième tome de Dream Team. Tentant d'annuler son renvoi, Sora "avoue" avoir tabassé tous les délinquants du gymnase, même si le professeur n'y croit pas une seule seconde. Même l'intervention des autres membres de l'équipe de basket qui ont trainé avec les délinquants, pour qu'ils avouent avoir attaqué en premier, ne permet pas de changer son avis. Son salut, Toby ne le devra qu'à lui-même. La détermination, dont fait preuve le jeune garçon, convaincra le professeur responsable du club de basket d'appuyer sa demande chez le directeur. Sora fera aussi la connaissance de Nao, une jeune fille de cordonnier dont l'intérêt pour lui et le club de basket est particulier. Cette dernière leur proposer de devenir leur manager et leur fera même un premier commentaire ravageur : ils ne peuvent pas gagner un match. Pour leur prouver, elle initiera un match contre l'équipe des filles avec comme récompense si les garçons réussissent à gagner : un petit effeuillage de Madoka...

Avec Dream Team, l'auteur prend son temps pour nous raconter l'histoire de jeunes gens, touchés dès leur plus jeune âge par le basketball. Ce qui l'intéresse, c'est l'impact du sport dans leur vie et non pas d'enchaîner les matchs à la vitesse de la lumière. On le voit bien, dans ce volume qui ne possède qu'un petit match d'entrainement et pas beaucoup de basket à proprement parler. C'est une façon de nous faire apprécier plus les personnages et de s'accrocher à eux plus facilement. La Déchetterie récupère d'ailleurs un allié de poids en la personne de Toby : c'est un excellent joueur, mais aussi un très bon professeur. Leur but, c'est la coupe inter lycées et ils comptent bien y arriver ! L'humour est toujours présent et toujours aussi bien inséré entre deux scènes sérieuses. Les frasques de Chiaki deviennent légendaires et ses sautes d'humeur de plus en plus imprévisibles ! Bardée d'un dessin qui tire sur le féérique et disposant d'une galerie de personnages hauts en couleur, Dream Team reste une excellente lecture, toujours aussi intense au niveau émotion.

A découvrir

Mixim✰11 T.6

Partager cet article
A voir

Reborn! T.29

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

2 commentaires

  • SpaceJ

    29/04/2012 à 14h54

    Répondre

    "cette dernière leur a contacté un stage" Je crois que tu voulais dire "concocté". Sinon, est-ce que Glénat a réglé les soucis de la traduction notamment au sujet des postes des joueurs ?http://manga.krinein.com/-23449/dream-t ... 18817.html

  • OuRs256

    29/04/2012 à 15h35

    Répondre

    Mais c'est ce que j'ai écrit voyons !

    Sinon pour le nom des postes des joueurs, disons que la question ne se pose pas du tout dans ce tome puisqu'il n'y a pas de match mais seulement un gros gros entrainement. Pour savoir si ce problème (qui, franchement, ne gênait pas vraiment le plaisir de lecture) a été réglé, il faudra attendre le tome 6. J'essayerai d'y faire gaffe.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques