2/10

Dystopia / YSquare

Avant le manfra, son équivalent allemand (soit le « manger » ?) a déjà connu une publication en volumes reliés. Débarquant dans l'Hexagone avec l'aide de plusieurs éditeurs, le phénomène reste tout de même très limité. Autant en quantité qu'en qualité. Et ce ne sont pas les shojô de Judith Park qui y changeront quoique ce soit. Pika a publié coup sur coup deux oeuvres récentes de l'auteure d'origine coréenne, deux one-shot qui montrent une progression mais encore insuffisant...

Park in

Dystopia
Dystopia
Dystopia
est un drame mettant en scène un trio de personnages absolument soporifique en tout point, qui vire rapidement au n'importe quoi et à un shojô larmoyant dans le pire sens qu'il puisse posséder. A l'inverse, YSquare est une comédie romantique beaucoup plus légère d'un trio amoureux avec une pointe infime de yaoï. Pour autant, aucunement possible d'épiloguer dessus, les scénarios tiennent sur le pouce.

Le principal souci de Judith Park est d'arriver à construire un scénario. Dystopia est un échec important dans le genre avec un scénario qui aurait pu prendre forme si la jeune auteure de l'époque aurait été plus expérimentée. La naïveté dont elle fait preuve est digne d'une adolescente pour lequel l'oeuvre est destinée et le manga se transforme rapidement en un gigantesque pétard mouillé par une pluie torrentielle. A la moitié du manga, on ne sait plus quelle en est la ligne directrice tellement le tout est fouillis, les transitions inexistantes et l'intrigue tellement prévisible, absurde et mal fini. Seuls les dessins très shojô sauvent quelque peu l'oeuvre mais véritablement calqués sur ses homologues d'Extrême-Orient sans apporter beaucoup d'originalité. Les yeux dévorant le visage et en forme de quadrilatère laissent froids sur des visages expressifs mais aux poses complètement stéréotypés. Dystopia est à bailler, un raté en puissance qu'on préférera qualifié d'oeuvre de jeunesse tellement la suite est bien meilleure.

Park square

Pour YSquare, la mangaka allemande a décidé de surfer sur une vague plus légère, moins dramatique lourdingue. La comédie romantique était toute appropriée. Changement de genre mais pas de changement de style. Et si les chapitres évoquent une gentillette histoire d'amour avec un héros coureur de jupons et des filles prêtes à tout pour lui faire regretter ses pulsions, l'originalité n'est pas de mise. Une fois de plus. Mais l'oeuvre gagne en maturité, c'est certain, à tout point de vue. La narration est plus claire sous forme de chapitres courts avec un drama school évident mais presque efficace s'il ne tombait pas dans la flagornerie mal approprié par instants et des réflexions amateurs de comportements, le tout doublé dans un langage djeunz à se mordre les doigts avec le dentier de votre grand-mère. Les années passant, Judith Park a appris la bonne utilisation des trames, à raffiner son trait et épurer son manga avec des zones de vide. Les erreurs apparaissent encore parfois de manière évidente mais l'ensemble y gagne. Elle semble sur la bonne voie pour proposer quelque chose de sensiblement meilleur, surtout que son SD fait mouche.

La mangaka allemande ne demande qu'à voir son petit monde contaminé le public européen. Il est sans doute trop tôt pour que ses oeuvres tiennent encore durablement la route mais on ne peut lui souhaiter que bon vent pour la suite. Et qu'elle fasse rêver les adolescentes avec autres choses que des récits rabâchés...

Partager cet article

A propos de l'auteur

6 commentaires

  • Anonyme

    23/04/2007 à 22h21

    Répondre

    pour ma part je te trouve particulierement mechant pr la critique de dystopia je sais que cela fait très histoire a l'eau de rose mais perso je trouve l'histoire et l'intrigue plutot interressante et jai vraiment devoré ce manga,de plus les dessins sont vraiment beaux.
    la seule critique a faire c'est qu'une suite aurais genial et si judith park ce decide a la faire elle peut etre sur qu'elle est attendu avec hate.
    sur ce le mieux est de ce faire votre propre avis en lisant ce manga!

  • rambijey

    24/04/2007 à 23h31

    Répondre

    J'ai personnellement interviewé Judith Park car je trouvais son travail intéressant. Elle a quand même gagné un grand concours pour pouvoir avoir le droit de faire son manga. Après, effectivement, dystopia reprend les canons du Shojo et n'est pas dés plus original. Manque de maturité et d'originalité, mais on peut faire la même remarque pour Jenny en France avec Pink diary. Il faut bien commencer un jour, surtout quand on est pas forcément encadré comme il faudrait et qu'on a pas eu l'occasion d'être l'assistant d'un "grand maître" comme beaucoup de mangakas japonais avant de devenir eux même d'excellent mangaka.

    Bref, loin de moi l'idée de dire que Dystopia est excellent, mais à juger comme une première oeuvre, d'une jeune qui débute dans le domaine !

  • Prospero

    25/04/2007 à 07h36

    Répondre

    Il me semble que c'est le cas dans la critique.
    Juro n'a pas mal nuancé son jugement en annonçant les évolutions accomplies depuis cette oeuvre de jeunesse et la marge de progression que l'on pouvait y voir.

  • Anonyme

    25/06/2007 à 19h59

    Répondre

    J'ai acheté le manga (YSquare) en lisant rapidement le résumé et surtout parce que j'avais apprécié les graphisme.

    Le dessin est plutôt sympa, quand on regarde les premiers mangas de mangaka célèbres (Natsuki Takaya ou Ken Akamatsu) franchement je me dis qu'elle a le temps de s'améliorer et que ça donnera peut être quelque chose de super!


    A part ça, le scénario est pas top. On est attiré par le résumé mais tout va trop vite, on s'attend à ce qui va se passer et ça devient ennuyant à la longue. Mais bon, comme dit plus haut, esperons qu'elle continue à progresser!


     

  • Anonyme

    06/09/2008 à 14h20

    Répondre

    j'aime trop ce manga

  • Anonyme

    11/11/2008 à 22h40

    Répondre

    blank_pageJe te trouve très rude.. Personnellement, j'ai acheté Dystopia et j'hésite à
    acheter YSquare car suivre l'évolution de cette auteure m'intéresse =) Mais en
    lisant ta fiche, je te trouve vraiment .. sadique ? Je ne saurais trouver le mot
    ^^ Je sais que ce n'est pas un manga extrahordinaire qui mérite une réputation
    telle que Nana ou d'autres dans les Shojos, mais sérieusement, je trouve que les
    graphismes sont très probants (nettement plus beaux que le néanmoins célèbre
    Fruits Basket ^^'' surtout vers sa fin ^^'') =) De plus, même si l'histoire
    passe très rapidement et que ce n'est pas une fin, elle reste une très bonne
    lecture.. Je ne mettrait donc certainement pas à Dystopia un 10/10, ni même un
    7/10.. Mais mettre 2 est vraiment sévère... Le manga allie tout de même
    magnifiques dessins et histoire probante même si mal utilisée... Pour un premier
    manga c'est super je trouve =) Donc voilà... (C'était mon coup de gueule xD)

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques