7.5/10

Edgar de la Cambriole - Film 04 - Le complot du clan Fuma

Après la demi réussite critique du troisième épisode sur grand écran des aventures d'Edgar de la Cambriole, les producteurs comptaient bien relancer la carrière de celui qui était devenu une institution par un nouveau grand film digne de succéder au Château de Cagliostro de Miayzaki. Le petit fils d'Arsène Lupin créé par Monkey Punch s'avère une nouvelle fois resplendissant dans une aventure qui reprend un flambeau plus brûlant que jamais dans un film nommé Le Complot du Clan Fuma.

Lupin ressuscité

Alors que Goémon est sur le point de se marier avec la descendante du puissant clan Suminawa, les rivaux du clan Fuma font irruption pour emporter le trésor familial, un vase. Celui-ci est la clé d'un secret bien gardé dans les montagnes inaccessibles de l'archipel. Et qui dit trésor, dit forcément Lupin III revenu de plus belle du monde des morts où le croyait perdu pour toujours l'inspecteur Zenigata, retiré dans un temple bouddhiste. Réapparu pour aider son ami Goémon et mettre bien évidemment la main sur le pactole, la fiancée du samouraï finalement prise à la place du vase et sur le coeur de Fujiko, sa complice rivale. La tâche s'annonce toujours aussi difficile pour le voleur aux mille tours de passe-passe entre ninjas surentraînés, des énigmes en pagaille et des poursuites interminables face aux forces de l'ordre. Un programme riche en rebondissements !

Si L'Or de Babylone laisse un peu sur sa faim, Le complot du Clan Fuma comble de bonheur tout ceux qui attendaient un successeur au film de Miayzaki. Ce retour aux sources est certainement l'oeuvre de Yasuo Ôtsuka à la supervision et qui était déjà présent sur la série originelle en tant que directeur de l'animation. Le coup de patte est immédiatement visible grâce à une bonification de l'intrigue plus dense et mieux organisée sur la durée. Entre action, aventure, humour, le bon compromis est retrouvé pour éclairer un film dont la technique d'animation et le chara design ont retrouvé leurs lettres de noblesse. Le film répète la trame classique d'un épisode sans apporter beaucoup de surprises dans son déroulement mais dans la filmographie des Lupin III, il reste l'un des tous meilleurs, assurément. Le personnage de Goémon est mis au même niveau que celui d'Edgar sans pour autant que son histoire romantique soit développé. L'essentiel réside dans la procuration des scènes toujours aussi « funky ».

« Ma devise : l'important, c'est la femme », Lupin III

Exit le chara design grossier de L'Or de Babylone avec ses traits difformes et ses personnages atteints de strabisme ! Place est faite au chara design nouveau avec un trait fin épousant les formes et montrant bien plus de détails. L'animation n'est pas en reste avec une quantité non négligeable de scènes d'action ayant vieillis convenablement mais toujours aussi jouissives, les poursuites entre le groupe d'Edgar et les forces de Zenigata restent parmi les moments classiques de chaque épisode. La colorisation est encore tout à fat acceptable et tous les personnages de premier plan sont travaillés à leur juste valeur. Aucun scène répétitive ne vient perturber le visionnage rendant le film passionnant si évidemment le manque d'originalité ne gêne pas.

L'édition des films d'Edgar de la Cambriole vaut celles des films de Touch, IDP présente le DVD dans un emballage classique avec l'affiche du film et les personnages sérigraphés. Par contre, les bonus sont toujours aussi absents et le menu ne propose de suivre le déroulement du complot du Clan Fuma que sur deux pistes audio et l'unique version originale sous titré. Bref, l'essentiel, pas plus.

Le Complot du Clan Fuma remplit sa mission de divertir et de passe à la postérité un peu plus les aventures du troisième Lupin dans le petit monde de la japanimation. Avec une intrigue conséquente, ses moments de rire et son action trépidante, Edgar de la Cambriole parvient presque à atteindre son objectif sans toutefois détrôner Le Château de Cagliostro. Un bon moment de détente plein de tours de malice... comme d'habitude.

Partager cet article
A voir

Twelve

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    10/06/2013 à 17h06

    Répondre

    c'est super le chateau de calisostro plein d'humour

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques