5/10

Enquêtes du Docteur Li (Les)

Si les fantômes chinois ne vous font pas peur, embarquez avec Lotus Li pour une enquête qui ressemble plus à un long épisode de Columbo.

Chez Xiao Pan, on se propose toujours d'explorer de nombreux domaines différents alors comme les enquêtes policières manquait au panel de parutions actuel, il était nécessaire de compenser avec l'arrivée des Enquêtes du Docteur Li et notamment son premier opus, La nuit du fantôme. Premier tome d'une lignée de quatre, ce manhua évoque la Chine d'antan, ses fastes richesses, ses légendes et un côté sombre encore rarement aperçu. On croirait presque à une redite des bouquins de Agatha Christie tellement le ton appartient à celui d'un roman, ce qui est le cas pour une adaptation mettant en scène un médecin qui n'a rien de commun avec ce qu'il semble être...

Fantôme chinois

Les Enquêtes du docteur Li
Les Enquêtes du docteur Li
La jeune et jolie Rosée d'Automne (Yu Qiushang) est retrouvée morte dans une malle. Qui l'a tuée ? Un fantôme comme le prétendent la famille et les gardes présents ce jour-là ? Mais pourquoi ? Et quels sont les liens réels qui existent entre chacun des membres de la famille de la victime ? Voici une tâche à la hauteur de l'esprit affuté du Docteur Lotus Li, un médecin itinérant réputé pour “ressusciter” les morts, mais surtout spécialisé dans la résolution des cas étranges et énigmatiques.

Une enquête policière façon Hercule Poirot avec un zeste de Columbo serait une comparaison convenable pour définir Les Enquêtes du Docteur Li si seulement le manhua ne pêchait pas par un manque de rythme flegmatique dont on ne saurait trop dire s'il est voulu ou non. Néanmoins, Lotus Li concentre les attentions par son savoir-faire dans la résolution de cette enquête et les mystères qui planent autour de sa personne. Cette premier polar version chinoise nous permet de nous replonger dans le quotidien de richissimes familles et de lourds secrets qui en émergent. Tromperie et techniques martiales en sont les principaux ingrédients tandis que ce bon Docteur Li se balade nonchalamment sans avoir l'air de ne trop y faire attention. Avoir l'air seulement. Car derrière cette bonne bouille ahuri se cache un détective qui vous résout tout bonne enquête en trois coups de cuiller à pot. Et si ce premier volume sert plutôt de présentation avec une intrigue peu passionnante, les éléments donnés en fin d'histoire appelle à un développement intriguant dans les suivants.

Les positions de Lotus

Autour de Li, les personnages secondaires ne possèdent pas véritablement un rôle intéressant et se contente juste d'exister par le biais de leur rôle sans en déborder des masses. Si l'originalité de la situation de certains personnages peut intriguer au premier abord, tout rentre rapidement dans l'ordre pour se développer un scénario beaucoup trop linéaire et sans nul doute décevant par rapport aux attentes entendues. Alors, on essaiera de voir en Lotus Li un personnage amusant, en total contraste avec son époque, se défiant de toute convenance par rapport à ses hôtes et agissant tout d'abord pour son bien-être personnel. On pourrait le croire sur une autre planète par moment mais il cache son jeu pour mieux éprouver les criminels et les pousser dans leurs retranchements.

Un manhua tout en couleurs signé Quan Yu dans une superbe édition sur papier glacé donne aux aventures du Docteur Li un goût de luxe ! On aurait presque pu se régaler entièrement de cette belle oeuvre si le chara design ne mettait pas en avant un ton empruntant au shôjo le pire de qui fait sa réputation. Des visages allongés dignes des frères Bogdanov, des disproportions assez démesurées des membres sur certaines cases. Mais dans l'ensemble, La nuit du fantôme propose un trait attrayant, souvent bien travaillé avec un découpage et une mise en scène inspirés. Les illustrations de fin de volume finiront de convaincre les derniers du talent de dessinatrice de Quan Yu.

Les Enquêtes du Docteur Li passent moyennement à travers ce premier volume avec un manque évident de profondeur dans l'écriture mais proposant un ensemble graphique très correct. Il faut choisir et couper la poire en deux revient forcément à indiquer ce titre comme un coup d'essai qui en appelle de nouveau avec un protagoniste qu'on aura plaisir à revoir.
A découvrir

Astral Project

Partager cet article
A voir

Brothers

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques