7.5/10

Evil Heart

A première vue, la couverture représentant le regard dur d'un enfant dans sa tenue d'aïkido pourrait laisser penser à un nouveau shônen sportif mais il n'en est rien. Evil Heart ne se sert que du prétexte sportif pour expliciter un drame mettant divers membres d'une famille japonaise monoparentale pris dans un tourbillon de violence sans fin. Avec des rebondissements imprévisibles, l'intrigue se construit autour d'un enfant tourmenté espérant trouver sa voie et son salut pour ne pas devenir comme son frère. Touchant et subtil, un manga court à apprécier...

La rage au coeur

Evil Heart
Evil Heart
Suite à un terrible drame familial, Umeo et sa soeur aînée Machiko, tous deux étudiants, vivent seuls. Elève bagarreur, Umeo est assez mal dans sa peau. Un jour, il tombe sur un entraînement d'aïkido. Fasciné, il imagine que cet art martial japonais pourrait le rendre plus fort que tout le monde ! L'aïkido l'invitera à canaliser sa colère mais pourra-il le sortir de la spirale de la violence, apaiser son esprit et trouver sa voie ?

A la manière de Ping Pong, le sport ne représente qu'un moyen de montrer le changement s'opérant en Umeo. Teigne absolue, rejeté par ses camarades dès le premier jour de classe, il avance en solitaire entre deux bagarres. Il trouve l'espoir seulement auprès d'un professeur canadien et accessoirement enseignant en aïkido qui va tenter de lui faire canaliser ses excès de rage au coeur dépendant d'un contexte familial difficile. Et dès cet instant, on comprend que Evil Heart se tourne plus vers Ki-itchi !! avec ce même type de personnage pensant par lui-même, fort physiquement et indestructible moralement en dépit de tous les événements et crasses le touchant. Et c'est à travers lui que s'incarne une intrigue prenant la forme d'une fresque familiale à l'issue incertaine dans laquelle chaque membre joue un rôle déterminant. Si le stéréotype de quelques personnages (la soeur aimante et courageuse) peut laisser une petite moue faire la place sur le visage, l'ensemble est accrocheur avec ses pointes sentimentales se mêlant aux excès de colère incontrôlables du protagoniste.

Une île au coeur

L'intrigue tape très fort en mettant en situation un contexte de famille monoparental dévasté par un drame et réduisant la famille aux deux jeunes plus membres condamnés à vivre seuls de bric et de broc. Et dans ce contexte, le comportement d'Umeo se révèle caractéristique de celui d'un... homme. Mais un homme déboussolé, refusant sa condition et tentant par tous les moyens de trouver des solutions. Avec son comportement adolescent, le personnage se trompe sans cesse mais les erreurs le font progresser, Taketomi utilisant le subterfuge assez convenu d'un parallèle avec les progrès sportifs pour montrer l'évolution du comportement du collégien. Quelques rares touches d'humour ponctuent ça et là l'intrigue, principalement délivrés par le prof canadien.

Les dessins possèdent un côté enfantin intéressant, suffisamment détaillés pour être appréciables, sans tomber dans l'excès. Taketomi sait aussi durcir son trait dans des scènes plus violentes en donnant des expressions diaboliques dans les yeux de ses personnages. Les bouilles des personnages sont sympathiques, on s'attache très vite à leur chara design somme toute assez commun mais efficace. Découpage et remplissage sont conséquent et l'auteur de A Scene parvient à se sublimer sur des demi-cases.

Evil Heart est un manga à apprécier pour une intrigue dramatique sur un plan familial déroutant et qui entraîner ses personnages dans une véritable embrasement pour découvrir une vérité cachée et des personnalités qui ne sont pas ce qu'elles semblent être au premier coup d'oeil. Un petit délice de trois volumes. Ne passez pas à côté.

A découvrir

H2 - le manga

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • juro

    11/02/2007 à 13h12

    Répondre

    La fin laisse tout de même largement à désirer car l'explication finale ne vient jamais et finalement on se contente de ce qui nous est proposé. Sans beaucoup plus... Un peu décevant mais le manga regorge de bons moments.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques